Oued Eddahab-Lagouira : 1,67 milliard DH pour l’agriculture sur 11 ans

Oued Eddahab-Lagouira  : 1,67 milliard DH pour l’agriculture sur 11 ans

Pour hisser le secteur agricole au niveau de la région d’Oued Eddahab-Lagouira qui compte plus de 100.000 habitants dont 37.000 au monde rural, plus de 1,67 milliard DH y seront injectés par le Plan Maroc Vert dans son volet régional durant la période 2009-2020. 93% de ce montant concernent le développement des systèmes de production végétale et 7% celui des systèmes de production animale. Le développement des systèmes de production végétale est porté par 11 projets potentiels dont l’investissement est estimé à 1,53 milliard DH. Alors que 11 autres projets potentiels sont identifiés dans ce même plan pour le développement de la production animale portant sur un montant des investissements estimé à 149 millions DH. La mise en œuvre de ce plan devrait permettre à terme de multiplier par plus de 4 fois la valeur ajoutée globale créée par l’activité agricole au niveau de la région, et de multiplier par 5,44 la valeur ajoutée actuelle créée par les activités de production végétale et par 3,7 pour les productions animales. A terme, l’activité agricole dans la région d’Oued Eddahab-Lagouira devrait contribuer à créer 7.806.200 journées de travail annuellement, soit un équivalent de 21.386 emplois stables, soit 336,3% de plus par rapport à la situation actuelle. 94% des emplois supplémentaires seraient créés par des projets relatifs aux productions des primeurs créatrices de l’emploi et seulement 6% seront issus des activités relatives à la production animale.
Ainsi, la filière de production végétale retenue dans ce plan est la production des primeurs sous serres. Pour la production animale, les filières retenues sont le lait de chamelle, les viandes rouges camelines, les viandes rouges caprines et les viandes blanches. Les objectifs globaux de ce plan portent sur l’augmentation des niveaux de production de ces filières et l’amélioration de la qualité et des conditions de commercialisation de la production, l’amélioration des niveaux de valorisation de l’eau d’irrigation, la création de l’emploi et l’amélioration des revenus de la population rurale.
 Cette région jouit de plusieurs atouts, notamment pour ce qui est de la production des primeurs et de la production animale. S’agissant du premier, le climat assure des conditions idéales pour en développer la production, l’existence d’un potentiel important en foncier pouvant supporter ce type de projet, l’expérience réussie en matière de valorisation des irrigations, à cela s’ajoutent les expériences accumulées en la matière. Alors que pour le second, la région Oued Eddahab-Lagouira assure des conditions idéales pour la production de poulet de chair, la proximité du marché africain qui ouvre la possibilité d’exporter les viandes blanches, l’existence d’un troupeau camelin et des petits ruminants important, des terrains de parcours vastes, ainsi que la possibilité de développement des produits de terroirs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *