Oued Eddahab-Lagouira : Le quota réservé à la pêche du poulpe respecté

Oued Eddahab-Lagouira : Le quota réservé à la pêche du poulpe respecté

L’Office national des pêches de Dakhla vient d’annoncer les chiffres de la saison  de pêche du poulpe dans les trois principaux  villages de pêche de Oued Eddahab-Lagouira, et qui sont : Lassarga, Labouirda et Ntérift. Les chiffres, ainsi présentés, font état de 2.922 tonnes de poulpes pêchés durant la campagne de pêche du poulpe qui a démarré le 1er juillet dernier et s’est terminée le 28 septembre. D’après ces chiffres, les débarquements correspondent à 70% du quota fixé au début de cette campagne (établi à 4.200 tonnes).
S’agissant de la répartition de ce quota par site, la même source fait savoir que plus de 1.069 tonnes de poulpes (soit une valeur de 52 millions DH) ont été débarquées au village de pêcheurs de N’térift, 981 tonnes (48 millions DH) au village de Lassarga et 871 tonnes (35 millions DH) à Labouirda. Le nombre des barques de pêche artisanale opérationnelles au niveau de ces trois villages de pêcheurs au titre de la même période s’élève à 3.161 barques réparties sur 1.290 barques actives dans le village de N’térift, 1.122 barques opérant dans le village de Lassarga et 749 barques dans le village de Labouirda.
Alors que pour la saison  de février  dernier, un  total de 7.637 tonnes de poulpes ont été déchargées depuis le début de l’année au niveau des trois points de débarquement de la pêche artisanale de la région de Oued-Eddahab Lagouira, soit 84% du quota total fixé pour cette filière. Le département des Pêches a fixé pour cette saison un quota global de poulpe s’élevant à 35 mille tonnes, réparti à raison de 22.000 tonnes pour la pêche hauturière, 3.900 tonnes pour la pêche côtière et 9.100 tonnes pour la pêche artisanale. Selon l’Office national des pêches de Dakhla, les quantités déchargées aux points de Lassarga, Labouirda et Ntérift pour la saison de février ont permis de générer des recettes de l’ordre de 408.197.318 dirhams. L’office a, d’autre part, indiqué que l’activité de la pêche poulpière au niveau de ces sites se déroule dans de bonnes conditions, ajoutant que tous les moyens humains et logistiques requis ont été mis en place. Le poulpe a enregistré cette saison un prix record allant parfois jusqu’à 90 DH le kg, a précisé l’office, soulignant que le plan d’aménagement des pêcheries du poulpe a atteint les objectifs fixés.
Le secteur des pêches maritimes constitue le principal noyau et le pôle de développement de la région de Oued Eddahab-Lagouira et ce, de par sa situation stratégique sur la côte Atlantique (une distance de 667 km), et par l’abondance de ses richesses halieutiques qui constituent la charnière de l’activité économique et sociale de la région.  La pêche artisanale constitue le pilier de l’économie de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *