Oujda : 406 millions DH pour lancer six projets se rapportant à l’habitat

Taoufiq Hejira vient d’effectuer une visite à  Oujda pour s’assurer de l’état d’avancement des projets initiés par SM le Roi dans le cadre de la requalification urbaine de la ville  et de s’acquérir  de l’état d’avancement des travaux que connaît le secteur de l’habitat. C’est ce qu’a annoncé le  ministre de l’Habitat, de l’Urbanisation et de l’Aménagement de l’espace lors de la réunion de travail tenue mercredi matin au  siège de la wilaya d’Oujda en présence de Mohammed Brahimi, wali de l’Oriental, et gouverneur de la province d’Oujda, du secrétaire d’Etat au Développement territorial, du président du directoire du groupe Alomrane ainsi que des différents intervenants dans les projets se rapportant au domaine de l’habitat.  Les six projets lancés au cours de cette journée s’inscrivent dans le cadre des  efforts de dynamisation que connaît la ville. Ils font aussi partie du programme préconisé par le ministère de l’Habitat et qui vise à assurer  le suivi de proximité en vue d’accompagner les efforts de mise à niveau et de désenclavement d’Oujda. Un travail en amont marqué essentiellement par la signature d’une convention de partenariat pour l’aménagement de la place historique de Bab Sidi Abdelwahab avec un budget de 120 millions de dirhams. Il est  financé à mesure de 50 MDH par le ministère de l’Habitat, à10 MDH  comme participation de la collectivité locale, de 20 MDH  du conseil préfectoral, alors que les 40 MDH restants seront payés par la vente des commerces avoisinant la place et qui seront cédés à 70 000 DH la boutique pour les commerçants du souk de Tanger.
Auparavant, M. Hejira avait présidé la cérémonie de délivrance de certificats d’attribution des lots aux bénéficiaires du programme Villes sans bidonvilles à « Hay Ennajd»   pour un coût de 150 MDH  subventionné par le ministère de l’habitat à mesure de 82,80 MDH. Il a aussi lancé de nouvelles actions qui toucheront les différentes catégories de l’habitat insalubre, le bidonville, les constructions clandestines et la réhabilitation de la médina. Un investissement consistant de la part des pouvoirs publics.  Les travaux d’équipement d’un nouveau lotissement pour un coût de 95 MDH et d’une consistance de 700 lots pour la promotion de l’habitat social. Il a aussi lancé l’opération de transfert des bidonvillois  menacés d’inondation du quartier « Toba » à Oued Elhimer ainsi qu’une opération de relogement de 125 ménages pour un coût de 14 MDH et une participation du MHUAE de 5 MDH. En plus d’une convention de partenariat pour le relogement de 150 familles au quartier Ben Addi.  La restructuration du secteur du quartier de « Sadret Bouamoud » avec un financement de l’ordre de 20 MDH ainsi qu’une  contribution aux efforts consentis pour la réhabilitation de l’ancienne médina  de l’ordre de 7 MDH.
Il ressort aussi d’un communiqué distribué en marge de la réunion tenue à la wilaya que le MHAUE a initié et participé depuis 2002 jusqu’en 2007  à la mise en place d’un ensemble de  projets de mise à niveau urbaine, de résorption de l’habitat insalubre et de requalification et renouvellement urbain qui a mobilisé une enveloppe budgétaire de l’ordre de 1445 MDH. La contribution du ministère était de l’ordre de 242 MDH. En outre et dans le cadre de son programme  d’appui au efforts consentis pour le désenclavement et le développement de la ville d’Oujda, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace s’engage à contribuer à mesure de 77 MDH dans les travaux qui affecteront la place de Bab Sidi Abdelwahab, le quartier Sedret Bouamoud et le réhabilitation de la médina.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *