Oujda : Attijariwafa bank lance une caravane pour l’emploi

Oujda : Attijariwafa bank lance une caravane pour l’emploi

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie de proximité et dans le but de renforcer ses effectifs en ressources humaines tout en contribuant à l’absorption du chômage, Attijariwafa bank a organisé, jeudi dernier à Oujda, la deuxième étape de sa caravane de recrutement. Une caravane de l’emploi qui se veut citoyenne et qui ambitionne de répondre aux attentes des régions en matière d’offre d’emplois. C’est aussi une campagne qui accompagne l’extension et le développement du réseau Attijariwafa bank qui ouvre chaque année une centaine d’agences à travers le territoire national et qui recrute quelque 750 nouveaux collaborateurs. «Dans la grande majorité, ce sont des jeunes lauréats issus de l’enseignement public, et qui viennent directement sur le marché de l’emploi», a indiqué Meya Zeghari, tout en précisant que «ce sont des jeunes issus de régions où le chômage est élevé et où nous comptons accompagner les grands chantiers de développement que connaît le Maroc».
L’étape d’Oujda fait partie d’un périple qui conduira la commission chargée de ces recrutements dans d’autres villes et régions. Après des premiers tests de recrutement effectués au niveau des villes du Nord et après l’Oriental et le Rif, l’équipe chargée de ces recrutements se rendra à Doukkala-Chaouia le 16 juin, puis Marrakech Beni Mellal et Tensift juste après. Le Sud est aussi au programme puisque les villes d’Agadir, Ouarzazate, Goulimine, Dakhla, Laâyoune feront aussi partie de cette approche de proximité prônée par ladite banque. La caravane de l’emploi terminera son périple à Fès et Meknès après des escales au niveau des villes du Gharb. «Pour ce qui est de la transparence, les processus de recrutement sont collégiaux en présence des représentants du capital humain, des réseaux locaux et des commissions spécifiques. Les jeunes motivés et qui ont fait preuve de bons reflexes bancaires sont recrutés sur place et peuvent rapidement bénéficier de promotion tout en aspirant à des responsabilités plus élargies», a précisé, par ailleurs, Mme Zeghari. Au niveau de l’effort de bancarisation qui stipule de passer des 48% de couverture actuelle sur le plan national à 60 % à l’horizon 2015, Attijariwafa bank adhère dans cette approche notamment par la multiplication de ces agences au niveau de l’Oriental et du Rif. A cet effet, la banque a ouvert 14 agences en 2009, 15 en 2010 et compte ouvrir une vingtaine durant l’année en cours. Dans le même sillage, elle a recruté en 2009 et 2010 187 personnes dont 66 cadres. Au cours de cette année, elle compte recruter 70 employés dont 41 cadres. C’est ce qui ressort de l’explication fournie par Salahdine Khlifi, directeur du réseau Attijariwafa bank au niveau de l’Oriental. Pour le candidat, Soufiane Sayeh, qui a participé au test d’Oujda, cette caravane est une opportunité à ne pas rater. «Recruter des jeunes au niveau de leurs villes natales leur facilitera la tâche au début de leur carrière professionnelle. C’est aussi une louable initiative qui nous fait éviter des déplacements et des dépenses que plusieurs d’entre-nous ne peuvent supporter».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *