Oujda : Campagne de sensibilisation pour sauver la forêt de la Colonge

Dans le but d’impliquer les habitants des quartiers limitrophes et d’interpeller les responsables municipaux et l’autorité locale sur l’importance que revêt la protection des ceintures vertes qui prémunissent la ville d’Oujda, l’Association des amis d’Oujda pour l’environnement a organisé les journées sportives et culturelles de «Aouinat Esseraq», qui se cloturent aujourd’hui. L’objectif étant de mettre en valeur la nécessité de la sauvegarde et la revalorisation des espaces verts de la forêt de la Colonge. Une campagne de sensibilisation en quartier périphérique pour solliciter d’avantage la participation de la population aux actions d’embellissement de leurs quartiers. La zone forestière de la Colonge subit une dégradation cruciale notamment par la prolifération des détritus et les saletés qui sont  éparpillés sur les quarante cinq hectares de ladite forêt. De tels actes ont contribué à la détérioration du couvercle végétal. Aussi, aucune intervention d’envergure n’a été envisagée pour contenir ce fléau malgré les efforts de la société qui s’occupe de la gestion des déchets de la ville.
Pour résoudre ce problème et contribuer à l’aménagement «écologique» du périmètre forestier de la Colonge, les organisateurs adoptent une approche participative incluant amicales des habitants, société civile, parents d’élèves, organismes féminins et autres acteurs actifs pour pérenniser la sensibilisation. Ils comptent aussi sur le savoir-faire des cadres et employés de la direction régionale des eaux et forêts pour ce qui est de la sauvegarde des arbres contre les incendies, les déchets toxiques et les différentes formes de nocivité.
La sensibilisation ne peut se faire sans l’implication des administrations qui coordonnent les différentes actions et qui veillent sur la protection contre toutes les nuisances polluantes. La nécessité urgente d’intervenir pour préserver un espace écologique considéré comme l’un des poumons naturels de la ville d’Oujda et de neutraliser les éleveurs qui font paître leurs bétails dans des espaces pollués. Ces derniers qui n’hésitent pas à payer les détritus au prix bas pour les donner à leurs moutons. Seulement, c’est une activité qui doit durer dans le temps et impliquer le plus grand nombre de personnes d’où l’idée d’organiser des manifestations sportives et culturelles sur cinq jours.  C’est dissuader par une présence permanente sur le site tout en veillant à assurer la durabilité des actions de l’entretien de ce parc naturel par le traitement des arbres et l’implantation des panneaux de sensibilisation.
La protection de cette forêt passe aussi par la mise en place d’infrastructure pour en faire un cadre convivial et accueillant pour les promenades et la pratique du sport.  Les déversements quotidiens de produits toxiques ont contribué à la dégradation de l’un des plus beaux espaces verts environnants à la ville. Les problèmes engendrés par les ramasseurs clandestins des poubelles qui vendent leurs «récoltes» aux éleveurs de bétail qui n’hésitent pas à les exploiter comme «pâturage» à bas prix. Les impacts d’un tel ramassage inadéquat des déchets sur le milieu forestier, la santé du citoyen et la qualité des viandes sont particulièrement dévastateurs. Ces sources ponctuelles et diffuses de polluants, avec leurs retombées négatives sur le couvercle végétal , la qualité de l’air et les estuaires urbains sont de vraies bombes à retardement vu l’activité générée et le nombre d’exploitants qui se multiplie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *