Oujda : célébration de la journée nationale des MRE

Oujda : célébration de la journée nationale des MRE

En commémoration de la journée nationale de la Communauté marocaine résidant à l’étranger (CMRE), célébrée chaque 10 août, Abdelfettah El Houmam, wali de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, a présidé les festivités organisées à cette occasion, sous le thème «Protection des droits de la communauté marocaine résidant à l’étranger  en temps de crise économique», en présence de dizaines de ressortissants et d’associations des Marocains résidant à l’étranger. Une journée qui a débuté le matin par l’habituelle cérémonie d’accueil et de discussion à bâtons rompus, au cours de laquelle le wali leur a rappelé la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI les entoure. Il leur a aussi expliqué que l’ensemble des départements gouvernementaux ne cesse de s’adapter aux attentes des MRE et aux grandes mutations que connaissent et le Maroc et leurs pays d’accueil. M. El Houmam a, par ailleurs, insisté sur l’importance de sensibiliser cette communauté pour qu’elle défende ses intérêts là où elle se trouve y compris le droit de mettre à sa disposition le droit de recours au Maroc et à l’étranger. «A cet effet, le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a lancé un projet portant sur la mise en place d’une veille juridique dont l’objectif est d’assurer le bon suivi des droits et acquis des migrants dans les pays d’accueil, notamment en temps de crise», précise une note distribuée à cette occasion. Sur le plan de l’investissement, une batterie de mesures a été prise en leur faveur, c’est le cas du fonds appelé «MDM Invest», du renforcement de l’accès à la propriété par la garantie «Damane Assakane». De telles actions ont été expliquées lors de la visite des stands tenus par les différents départements ayant rapport avec la CMRE à l’instar des banques, du CRI, la Chambre de commerce, d’industrie et de services, de l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya et les opportunités offertes aux MRE par le Plan Maroc Vert, l’Agence de l’Oriental ou les services de la Sûreté nationale. Ces derniers viennent de renouveler, au profit de la CMRE, quelque 2700 cartes nationales électroniques durant cet été et traite plus de 160 passeports biométriques quotidiennement. Ceci dit, plusieurs MRE, tout en exprimant avec fierté l’intérêt qui leur est réservé, ont souligné certains dysfonctionnements notamment l’acquisition d’appartements qu’ils devaient avoir depuis 2008 à la station balnéaire de Saïdia. De son côté, Noureddine Lahmidi, président de l’association «Rassemblement des Marocains à l’étranger», a déclaré à ALM que les Marocains de 2010 occupent des postes clefs dans plusieurs secteurs en Europe et qu’il faut les canaliser dans le bon sens. «Il ne faut plus se limiter à une approche qui ne voit dans la CMRE que la manne financière. Le Maroc est en chantier et l’ensemble des départements doit interpeller les Marocains de l’étranger dans leur pays d’accueil pour les inciter à croire et à s’investir davantage dans leur pays. C’est ce que fait le SMAP par exemple et que ne font pas les CRI entre autres», a-t-il conclu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *