Oujda : Convention de partenariat entre l’Oriental et la Toscane

Oujda : Convention de partenariat entre l’Oriental et la Toscane

Le siège de la wilaya de l’Oriental a abrité, mercredi 27 août, la signature d’une convention de partenariat entre la région de Toscane (Italie) et la commune rurale d’Angad pour l’adduction en eau potable de trois douars de ladite commune : Douba, Oulad Mimoun et Oulad Chlihe. Un projet pour desservir une population estimée à plus de 1500 personnes et qui assurera l’alimentation en eau potable de ces localités jusqu’en 2030. Ce projet a nécessité une enveloppe de 2 MDH. La contribution de la Toscane est de 70 000 euros. Le montant restant, (qui est de l’ordre de 1,2 MDH) est financé par le conseil régional de l’Oriental.
Les travaux commenceront prochainement avec l’assistance et le suivi technique de l’ONEP qui assurera la maîtrise des ouvrages et le suivi technique de façon à garantir la distribution de l’eau à l’aval du projet. La nouvelle conduite d’adduction sera longue de 15 kilomètres et renforcera de manière conséquente l’actuelle conduite de l’ONEP et elle couvrira en plein temps quelque 2000 habitants à l’horizon 2030.  «C’est une conduite avec la réalisation dans un premier temps de bornes fontaines dont la gestion sera assurée dans les conditions actuelles par des associations», a précisé Belhaj Elyamani, président de la commune rurale d’Angad. Et d’ajouter que les bornes fontaines sont la solution privilégiée par de nombreuses communes rurales du moment qu’elles offrent la possibilité à tous les habitants des douars d’accéder à l’eau potable en attendant la généralisation des compteurs d’abonnement. Mr Belhaj s’est félicité des efforts entrepris pour assurer le bien-être aux populations rurales grâce notamment à la dynamique engendrée par les projets de l’INDH qui commencent à modifier l’aspect général de certains villages par les services de proximité qu’ils proposent. Il a par la suite invité la partie italienne à s’engager avec la région orientale dans d’autres projets d’envergure.
De son côté, Carlos Difulco, chargé du projet et représentant l’Association régionale des entreprises du service public de la Toscane, a précisé que ce premier projet est le début d’un partenariat qui se veut plus fructifiant avec une région qui est en phase de développer ses ressources et ses potentialités. La Toscane, a-t-il noté, commence à réserver une importance particulière à sa collaboration avec les régions marocaines et espère élargir cette coopération pour toucher d’autres domaines. La Toscane, a-t-il conclu, s’intéresse à l’intégration des pays du Maghreb dans un cadre euro-méditerranéen. Intervenant à cette occasion, le wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la province d’Oujda, Mohammed Brahimi, a dressé un tableau succinct des efforts entrepris pour couvrir toute la région orientale en eau potable. «L’Oriental est l’une des grandes régions du Maroc qui a carrément résolu l’alimentation en eau potable au niveau urbain», a-t-il précisé. «Les efforts consentis actuellement visent à couvrir l’ensemble des communes et douars de la région en eau potable dans un temps record», a ajouté le wali.
A signaler à ce propos, que la région orientale est en train de réaliser un grand projet de couverture territoriale d’adduction en eau potable pour une enveloppe de plus 850 MDH. L’objectif préconisé est de satisfaire les besoins en eau potable des villes d’Oujda, Laâyoune et Taourirt à partir d’une adduction sur une distance de 120 km connectée à la grande station de prélèvement de Machraa Hammadi. A partir de ces canaux, l’ONEP assurera en réseau la couverture des besoins en eau potable de toutes les communes rurales limitrophes du passage de cette conduite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *