Oujda : Début prometteur de la saison agricole

Les précipitations exceptionnelles enregistrées au niveau de la zone de couverture de la Direction provinciale de l’agriculture (DPA) d’Oujda, depuis le début de la campagne agricole, ont eu un effet positif sur l’avancement des travaux du sol et des semis. Le taux de réalisation de ces  travaux, sur l’ensemble de la superficie exploitable, a largement dépassé les 82 %. De leurs côtés, les  hauteurs pluviométriques ont enregistré des excédents dans les cinq centres météorologiques dépendant de la DPA d’Oujda. Ils sont de l’ordre de 222 millimètres à Labsara (contre 96 mm en 2007)), 237 mm à Bouchtate (112 mm en 2007), de 219 à Taourirt (110 mm en  2007), de 272 mm à Laâyoune (81 mm en 2007) et de 216 à Ain Bani Mathar  (95 mm en 2007). La moyenne des précipitations enregistrées jusqu’à la mi-décembre est de 233 millimètres pour l’ensemble des provinces concernées, soit des apports supplémentaires de l’ordre de 140 mm par rapport à la moyenne des dix dernières années qui gravitait autour de 93 mm pour la  fin du mois de décembre. Ces importantes précipitations ont eu pour conséquence l’accélération et la généralisation des travaux du sol pour les semis des céréales d’automne et augurent une bonne campagne agricole 2008-2009. Sur une totalité de 177.000 ha programmés, 163.000 ha  ont été emblavés et semés en blé tendre (58.000 ha), blé dur (35.500 ha), orge (63.000 ha) et avoine (5 000 ha). «Dans le but d’assurer un bon déroulement de cette campagne, plusieurs mesures ont été prises  portant sur la multiplication des actions d’encadrement et de sensibilisation  pour optimiser la campagne agricole  dans son ensemble », a déclaré à ALM Mohammed Khiare, directeur de la DPA. Une attention particulière a été accordée à la diffusion du paquet technique relatif aux bonnes pratiques culturales de conduites céréalières qui portent sur l’utilisation des semences certifiées et la fertilisation et l’utilisation du semoir. De son côté, l’approvisionnement des agriculteurs en facteurs de production a été renforcé par la généralisation des  semences sélectionnées et subventionnées à mesure de 130 DH/QL pour  le blé tendre et 115 DH/ QL pour le blé dur et l’orge. Les prix des semences subventionnées  au titre de cette campagne agricole varient entre 360 et 505 DH/ QL pour le blé tendre, de 555 à 700 DH pour le blé dur et de 375 à 520 DH pour l’orge.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *