Oujda : Dynamiser la coopération entre Oujda et Lille

Sur invitation du président de la commune urbaine d’Oujda, une délégation d’élus municipaux de la ville de Lille vient d’effectuer une visite de travail de quatre jours à Oujda pour renforcer une coopération qui date depuis le jumelage des deux villes en juillet 2005. Cette délégation composée de Pierre de Saintignon, premier adjoint au maire, Martine Filleul, adjointe au maire déléguée aux relations internationales, Marie-Pierre Bresson, adjointe au maire déléguée à la solidarité internationale et à la coopération décentralisée, Florence Laly, directrice des arts, spectacles et musiques et Bruno Cooren, responsable des relations internationales.
Cette visite est consacrée à l’évaluation de la coopération bilatérale entre les deux villes, ainsi que la définition des axes prioritaires du partenariat, a rapporté Lakhdar Haddouch, président de la commune urbaine d’Oujda lors de la réunion tenue Dimanche dernier au siège de la municipalité d’Oujda.
De son côté Mohamed Berrichi, président de la commission du développement économique, social et culturel de la commune urbaine d’Oujda, a souligné qu’il fallait rectifier le tir pour booster une coopération qui a besoin d’une implication soutenue de la part des acteurs socio-économiques des deux villes. Le travail qui a commencé il y’a trois ans, suite à la signature de la charte du jumelage des deux villes, est un exemple de relations privilégiées euro-méditerranéenne notamment par la mise en place de conditions favorables au rapprochement des deux villes et l’établissement de relations durables. «La coopération entre Lille et Oujda sera particulièrement tournée vers des initiatives et des réalisations de proximité, dans lesquelles peuvent s’exprimer et se compléter les engagements et les intérêts des deux villes», a conclu Mr Berrichi. Quant à Pierre de Saintignon, premier adjoint du maire de Lille, il a expliqué à ALM qu’il est à Oujda pour travailler sur toute une série de projets et réalisations liés à la santé, la coopération universitaire, l’action sociale et l’économie. Et d’ajouter que la délégation qu’il préside est déterminée à renforcer cette coopération et de lui donner plus de contenu en mettant des collaborateurs à la disposition d’Oujda pour suivre de près l’évolution des conventions réalisées en commun.
En terme de projets, le partenariat est déjà opérationnel sur le plan sportif entre l’équipe du Losc et le Mouloudia. Il y a aussi une dizaine de conventions signées entre l’Université de Lille et celle d’Oujda. Un grand travail est fait avec les médecins et les docteurs enseignants pour assurer à la Faculté de médecine d’Oujda un bon démarrage au cours de la prochaine rentrée universitaire. L’accueil des doctorants, des chercheurs et l’échange de professeurs et des formateurs commence à donner ses fruits. L’échange du savoir-faire en matière de technologie était aussi à l’ordre du jour pour lancer des partenariats entre les technopoles d’Oujda et de Lille. Sur le plan socio-économique les deux partenaires se sont engagés à renforcer la coopération entre les petites et moyennes entreprises tout en exploitant les plates-formes de l’INDH qui peuvent servir de point de départ à la création de PME dans des quartiers périphériques. A ce propos les microcrédits octroyés peuvent s’inscrire dans l’élan solidaire que préconise l’INDH.
Il y’a aussi un échange culturel qui vient de voir le jour grâce à la présence de la troupe Valentine qui s’est produite à Oujda suite à une invitation de la commune et qui vient de tisser des liens avec des associations culturelles locales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *