Oujda : encourager la compétitivité des PME

Oujda : encourager la compétitivité des PME

Après El Jadida et Tanger, Oujda a accueilli, vendredi dernier, la troisième étape des journées de l’industrie initiées par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies. Une journée sous forme d’exposé- débat entre les responsables du ministère et les opérateurs économiques autour des nouveaux programmes Imtiaz et Moussanada qui sont des offres d’appui à la compétitivité de la petite et moyenne entreprise. Animant cette journée Ahmed Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, a souligné que le Pacte pour l’émergence industrielle est doté d’un budget estimé à 12,4 MMDH pour la période 2009-2012 et qu’il stipule une collaboration entre le privé et le gouvernement pour développer l’industrie. «Un budget qui servira entre autres à accompagner les programmes industriels lancés au niveau des provinces de Jerada, Taourirt et Oujda», a-t-il noté. M. Chami a aussi annoncé que ce pacte ambitionne la création de 220.000 emplois directs à l’horizon 2015. Il contribuera de fait à résorber le chômage urbain, créer des richesses à travers une augmentation du PIB de 50 MMDH, générer un volume supplémentaire d’exportations de 95 MMDH et des investissements privés supplémentaires à hauteur de 50 MMDH.
Par ailleurs, M. Chami a rappelé que la PME tient une place importante dans le tissu économique marocain avec, plus de 95% des entreprises. Cependant ce tissu de PME est fragile, fragmenté et globalement figé. D’où la nécessité de le renforcer par une collaboration entre l’Etat, le privé et les banques visant à renforcer la compétitivité de la PME tout au long de son cycle de développement. A cet effet, un budget de 2 MMDH a été mobilisé pour créer 100 nouvelles PME, accompagner 100 autres entreprises ayant un réel potentiel de croissance et renforcer une une autre centaine d’entreprises qui nécessitent une reprise ou un redressement. M. Chami a regretté le fait que l’Oriental ne contribue à l’industrie nationale qu’à mesure de 3 % avec 361 établissements, générant 7973 emplois pour une production générant 9 856 MDH. Ce qui est au-dessous de ses potentialités. Il s’est aussi félicité des actions entreprises pour doter cette région de nouvelles zones industrielles et qui seront opérationnelles avant la fin 2011. De son côté, Mohammed Brahimi, wali de l’Oriental, a précisé que la région préfigure la naissance d’un futur pôle industriel fortement compétitif disposant des meilleurs standards internationaux pour participer de forte manière à  la croissance industrielle  du pays. Il a à cet effet annoncé que des dizaines de projets industriels élaborés dans des créneaux d’avenir sur des métiers mondiaux du Maroc du futur seront lancés dans les mois à venir. A signaler qu’au cours de cette journée, il a été procédé à la signature d’un accord de coopération entre le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, la wilaya de l’Oriental et la Chambre de commerce et de l’industrie d’Oujda pour accompagner la modernisation du commerce de proximité au niveau de la ville d’Oujda. Une convention, d’une durée de deux ans renouvelables et qui concernera 1.730 commerçants avec une contribution du Fonds Rawaj estimée à 44, 2 MDH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *