Oujda : Grogne des citoyens contre les vols

Oujda : Grogne des citoyens contre les vols

Dans le but d’alerter les différents intervenants dans la protection des citoyens contre les différents types d’agression dont ils sont victimes, notamment les vols à l’arme blanche qui se propagent de manière inquiétante au niveau de la ville d’Oujda, plusieurs associations et amicales de quartiers commencent à monter au créneau pour sensibiliser à des actions communes et harmonisées afin de lutter contre ce fléau. «Il suffit de faire un tour aux alentours de Bab Sidi Abdelwahab pour constater que tous les commerçants ferment boutique avant 19h30. C’est encore pire dans les coins noirs de la ville et les quartiers périphériques où les malfaiteurs s’activent dans le trafic de drogue et s’adonnent au vol au vu et au su de tous», rapporte un jeune homme qui a été delesté de son PC portable et ce, devant la passivité de plusieurs citoyens et l’absence de toute sécurité. De fait, ces amicales de quartiers et associations de la société civile multiplient les rencontres de sensibilisation et d’interpellation des décideurs et responsables de la sécurité pour mettre fin à ces agressions. C’est le cas du sit-in tenu par les habitants du quartier «Al Qods» vendredi 14 octobre et la réunion de l’amicale du quartier «Tennis» tenue lundi 17 octobre. En parallèle à ces actions de sensibilisation et d’indignation, des réclamations individuelles sont adressées aux autorités compétentes.
Pour canaliser l’ensemble de ces efforts, l’Espace de formation et d’animation du tissu associatif a organisé, samedi dernier, une journée de sensibilisation avec la participation du conseil régional des ouléma d’Oujda, la Sûreté nationale et des professeurs universitaires ainsi que des victimes de ces agressions pour aborder le phénomène dans sa globalité. «La criminalité n’est pas un phénomène isolé. Elle n’est pas à dissocier des irresponsabilités constatées au niveau du noyau familial, de l’école, le chômage et la dépendance aux différentes formes de drogue», a précisé Mustapha Ben Hamza, président du conseil des ouléma d’Oujda. Il a aussi insisté sur le fait que «de tels comportements sont rejetés par la religion musulmane qui condamne tout type d‘agressivité et de nuisance».
De son côté, Ali Daki, au nom de la préfecture de police, a rappelé les efforts consentis par les services qu’il représente pour neutraliser les agresseurs et assurer la sécurité aux quartiers qui enregistrent un taux élevé d’agressions. Il a, à cet effet, rapporté qu’un millier de vols à l’arraché ou à l’arme blanche a été enregistré au cours des neuf premiers mois de 2011, et que plusieurs malfaiteurs sont des récidivistes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *