Oujda: Installation de la commission régionale du Conseil national des droits de l’Homme

Oujda: Installation de la commission régionale du Conseil national des droits de l’Homme

L’Espace associatif d’Oujda a abrité mardi la cérémonie d’installation de la commission régionale des droits de l’Homme d’Oujda-Figuig en présence d’Abdelfattah El Houmam, wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, et d’autres personnalités du monde associatif, syndical, professionnel et politique. Intervenant à cette occasion, Mohamed Sebbar, secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme, a précisé que la création des comités régionaux du CNDH ponctue tout un processus de démocratisation avancée que connaît le Maroc, couronné par l’approbation de la nouvelle Constitution qui cadre les engagements d’un pays sur la voie du respect des droits de l’Homme et l’égalité de ses citoyens. Il a aussi rappelé que le Maroc est le 27ème pays sur la plan mondial et le 2ème au niveau du pourtour méditerranéen à opérer selon une feuille de route en application aux recommandations exprimées lors de la réunion internationale sur les droits de l’Homme tenue à Viennes en 1993. Un engagement qui spécifie l’ensemble des objectifs à atteindre et qui détermine les responsabilités de l’ensemble des acteurs intervenant dans ce domaine. Il fait aussi de la société civile un partenaire de consolidation de ces acquis. M. Sebbar a aussi précisé que la constitution des conseils régionaux est appelée à honorer les engagements tenus pour une éthique de bonne gouvernance, une égalité de chances et de genres, un engagement solennel sur la voie de la démocratisation afin de répondre aux réelles aspirations de toute une nation. Il a par ailleurs expliqué que l’installation du comité régional du CNDH d’Oujda-Figuig se fait en parallèle avec celle de Marrakech-Safi. Deux installations qui font suite au lancement de six autres comités au niveau des régions de Dakhla, Laâyoune-Smara, Goulmim-Tan-Tan, Fès-Meknès, Béni Mellal-Khénifra et une commission spéciale pour le Rif. Suivra au cours des deux prochaines semaines l’installation de ces commissions de Rabat-Kénitra, Casablanca-Settat, Ouarzazate-Agadir, et Tanger. De son côté, Mohammed Amarti, président de la commission régionale d’Oujda-Figuig, a précisé que les conseils régionaux du CNDH assurent, conformément à l’article 28 du dahir portant création de ces conseils de proximité, les missions de suivi et de contrôle de la situation des droits de l’Homme au niveau régional et reçoivent les plaintes relatives aux allégations de violation de ces droits. Il a aussi expliqué que ladite commission élaborera des rapports périodiques sur le respect comme sur la violation des principes fondamentaux des droits de l’Homme. De même elle contribuera à encourager et à faciliter la création des observatoires régionaux des droits de l’Homme. Il est à préciser que la commission d’Oujda-Figuig est composée de 26 membres (dont dix femmes) représentant les corps représentatifs régionaux des magistrats, des avocats, des médecins, des ouléma, des journalistes professionnels et des représentants des associations et des observatoires régionaux des droits de l’Homme ainsi que des personnalités actives dans le domaine de la protection et la promotion des droits de l’Homme: politiques, civils, économiques, sociaux et culturels, environnementaux ou les droits de la femme, de l’enfant et des personnes en situation de handicap et des consommateurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *