Oujda : la commune présente son bilan

Oujda : la commune présente son bilan

Le président du conseil communal d’Oujda, Omar Hjira, entouré de plusieurs membres de son bureau, a présenté aux représentants de la presse régionale et nationale un bilan exhaustif des activités réalisées au cours de la première année de son mandat : de juillet 2009 à juillet 2010. Le point de presse qui a eu lieu vendredi dernier à la salle des réunions de l’hôtel de ville a suscité un vif intérêt de la part des différentes tendances politiques qui constituent ledit conseil. Au fait, le conseil actuel vit au rythme des sessions reportées ou boycottées, soit par l’opposition ou par certains membres de la coalition qui constituent la majorité. Un conseil qui n’a pu tenir une session sereine que depuis une semaine. Cela a encouragé son président à lancer un appel à l’opposition pour travailler en commun accord. «Je tiendrai une réunion prochainement avec l’ensemble des courants qui constituent le conseil dont notamment l’opposition pour tourner la page des élections et initier des actions communes dans l’intérêt de la ville et de ses habitants», a-t-il déclaré. Après le volet politique, Omar Hjira a saisi cette opportunité pour exposer les grandes actions réalisées dans le cadre de ce qu’il a qualifié de grands projets de développement et qui sont menées en partenariat avec d’autres intervenants dans le développement local. C’est le cas pour l’aménagement de 42 places pour qu’elles répondent aux normes de places publiques équipées avec agencement d’espaces verts. Un programme qui a nécessité 60 MDH. De son côté, le programme d’élargissement et de renouvellement du réseau routier vient d’être lancé et sera achevé en 2013 pour une enveloppe de 350 MDH. Et dans le but d’améliorer les services d’accueil et de consolider la proximité, il a été procédé à la rénovation de certaines administrations dont notamment le siège de la commune d’Oujda et la création d’une annexe pour les services du plan et de l’urbanisme. Des actions pour lesquelles ont été débloquées quelque 350 millions de centimes. «En parallèle on a initié un ensemble d’activités culturelles, sportives et sociales en partenariat avec plusieurs associations et services impliqués dans le domaine de l’animation culturelle et la solidarité sociale», a noté M. Hjira. De son côté, Nourddine Zerzouri, vice-président et responsable de la division technique, a détaillé le budget annuel de la municipalité d’Oujda. Une enveloppe qui ne dépasse guère les 300 MDH répartis comme suit : 11,5 MDH pour les salaires, 5,4 MDH pour la collecte des déchets ménagers solides dont 1,2 MDH consacré à l’entretien de la décharge publique, 3 MDH pour l’éclairage public, 5 MDH pour s’acquitter de la facture en eau potable et 1,2 MDH pour des échéances de crédit FEC (Fonds d’équipement communal).
«Avec les 6 MDH qui nous restent pour l’investissement et la réalisation des travaux qui répondent aux attentes des citoyens, on ne peut pas faire grand-chose. Ce n’est que grâce aux partenariats que nous réalisons et grâce aux subventions d’autres acteurs de développement qu’on est en train d’effectuer l’ensemble des programmes que connaît la ville», a expliqué M. Zerzouri à ALM. Aussi, et pour renforcer les recettes communales, Omar Hjira a-t-il insisté sur l’importance d’une approche citoyenne qui permet à la municipalité de consolider ses recettes et de surcroît s’impliquer davantage dans l’ensemble des actions de développement global de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *