Oujda : La coopération entre l’Oriental et la Catalogne à l’ordre du jour

Oujda : La coopération entre l’Oriental et la Catalogne à l’ordre du jour

L’université Mohammed I, à travers son interface le Centre universitaire pour le développement de l’Oriental, le laboratoire du génie industriel de maintenance et de production mécanique et les équipes de mathématique, informatique et mécanique en partenariat avec l’Association marocaine de la maintenance de la qualité et l’Union des entreprises de Barcelone, a récemment organisé deux journées d’échange sous le thème «Quelle stratégie de développement économique pour la région de l’Oriental dans le cadre d’un partenariat entreprise-université». La première journée a été organisée pour synchroniser les efforts entrepris au niveau de la recherche scientifique à des fins de développement socio-économique et la seconde pour effectuer des visites de terrain à des unités industrielles des villes de Nador, Berkane et d’Oujda.
Des chercheurs et professionnels de différents secteurs productifs ont pris part à ces journées d’échange. Elles ont été aussi marquées par la présence de partenaires espagnols, tel Ramon Felip I bolba, président de l’Union des entreprises de Barcelone et Noureddine Ziani, membre de la commission des entrepreneurs catalans d’origine marocaine.
L’objectif est d’examiner le niveau de coordination entre l’université et les secteurs productifs pour proposer une approche commune et rationnelle. «Débattre du développement économique de l’Oriental par l’implication  des universitaires est une stratégie de développement appuyée par les pouvoirs publics. Elle s’inscrit en amont avec les enjeux de la mondialisation», a rappelé Zoulikha Irzi, responsable de la structure de l’interface de l’Université Mohammed I.
Les travaux de cette journée ont été ponctués par la signature d’une convention- cadre de partenariat entre l’Université Mohammed I et l’Union des entreprises de Barcelone. Elle  concerne les domaines de la formation continue, les stages professionnels, la recherche appliquée et le transfert technologique à valeur économique, ainsi que la mise en place d’un arsenal d’actions de recherche pour appuyer la coopération et lancer de nouvelles filières à valeur économique.
En terme de réalisations, ce partenariat a concerné une nouvelle unité de textile, la certification d’une entreprise agroalimentaire du produit halal pour l’exportation vers l’Europe, la promotion économique dans le cadre d’un partenariat université-entreprises avec une proposition d’échange pour faire bénéficier la prochaine plate-forme de l’aéroport d’Oujda de l’expérience de la plate-forme de l’aéroport de Barcelone.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *