Oujda : La fête du théâtre scolaire

Oujda : La fête du théâtre scolaire

La salle du cinéma Le Paris et le Centre culturel municipal ont abrité, les 14 et 15 avril, la 10ème édition du Festival de théâtre scolaire. Une édition pour glorifier le jeu dans ses rapports avec les sciences et les arts. Elle a permis à plusieurs élèves d’étaler leurs talents en matière de jeu de scène. Une quinzaine d’établissements et plus de 200 élèves ont participé aux éliminatoires ayant permis aux lycées Sidi Driss, Al Gadi Ben Arabi, Ibn Baja et Almassira de se qualifier pour les phases finales.
La cérémonie d’ouverture a été marquée par les allocutions du directeur de l’Académie régionale de l’Oriental, du délégué du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique et d’une représentante des élèves participants. Un vibrant hommage a été aussi rendu à feu Jalloul Aâraje pour l’ensemble de son œuvre éducative et son militantisme en faveur du théâtre. Intervenant à cette occasion, Naji Choukri, délégué du ministère de l’Education nationale a dressé un tableau exhaustif des efforts entrepris par son ministère pour transcender l’activité théâtrale en séances d’animation artistique. «Une école sans animation culturelle n’est pas en mesure de se hisser au niveau de sa mission éducative», a-t-il martelé en précisant que : «L’approche ludique est une méthode souhaitée par les formateurs et appréciée par les élèves. La finalité étant de transformer l’école en espace de créativité artistique». C’est aussi une façon pour faire aimer le programme scolaire aux élèves pouvant rencontrer des problèmes d’assimilation. De son côté, Abdessalame Loudiyi, membre de la commission d’arbitrage, a déclaré à ALM que : «Le théâtre en classe est un outil pédagogique d’une grande importance. Il sert à encourager certains élèves à mieux s’intégrer dans leur milieu scolaire et éviter des échecs scolaires. Il contribue aussi à dynamiser certains apprentissages telles que les séances d’activités orales». Les élèves peuvent également en tirer profit concernant la maîtrise des langues et de l’élocution. Aussi est–il un outil d’ouverture sur d’autres cultures et d’autres moyens d’expression. Quant à Mohammed Hamdi, auteur et metteur en scène de la pièce présentée par le lycée Sidi Driss, il a regretté que le théâtre ne soit pas encore bien intégré dans le cursus scolaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *