Oujda : La grogne des diplômés recrutés

Oujda : La grogne des diplômés recrutés

Les affiliés à la coordination régionale des enseignants et administrateurs exerçant au niveau de l’Oriental, intégrés directement dans le cadre du décret permettant aux administrations publiques et aux collectivités locales de recruter sans concours, tiennent, depuis deux semaines, des sit-in de protestation au siège de l’Académie régionale de l’enseignement et de la formation (AREFO). «Nous sommes éreintés par les promesses qui n’ont pas abouti car à chaque fois on nous répète les mêmes engagements mais en vain», expliquent les protestataires qui ont décidé de tenir un sit-in ouvert mercredi et qui ont passé la nuit du mercredi-jeudi au sein de cette même académie.
Au total, ils sont 47 diplômés titulaires d’un Master ou d’un DESA recrutés par le ministère de l’éducation nationale au niveau de l’Oriental, depuis le 1er mars 2011, mais qui n’ont pas encore perçu leurs salaires. Et pour activer leur dossier, ils ont décidé de recourir à tous les moyens de protestation autorisés. Une telle action a poussé le directeur de l’AREFO à entamer une série de réunions avec les protestataires pour solutionner le problème. En vain, car les concernés avancent que les promesses qui leur ont été faites pour résoudre leurs problèmes administratifs et financiers avant le 31 décembre sont restées lettre morte. «À chaque fois on nous fait ressortir un problème administratif pour retarder la solution à notre cas, alors qu’on n’y peut rien si certains responsables n’activent pas nos dossiers», précisent les protestataires dont ALM a reçu une copie de leur communication et signatures. Un tel blocage a provoqué un contact direct, via Internet, entre le ministre de l’éducation nationale et les protestataires. M. El Ouafa a promis de solutionner leurs problèmes dans un bref délai et à partir de cette semaine. Il leur a expliqué qu’ils ont bénéficié d’une conjoncture spéciale et qu’ils ont été recrutés directement alors que normalement ils devaient passer un concours. Une observation qui a failli dégénérer selon ces mêmes protestataires. «Parmi les revendications que nous avons exprimées, à maintes reprises, celle de bénéficier de formation et de stages spécifiques et échelonnés pour qu’on puisse s’acquitter convenablement de notre tâche. Et c’est le ministère qui n’a pas encore programmé des formations spécifiques à nos attentes», explique-t-on auprès de ces recrutés. Ceci dit, le ministre a donné ses directives pour que les représentants de ce groupe et le service financier de l’académie se réunissent ce jeudi avec les responsables de la Trésorerie générale au niveau d’Oujda pour débloquer les salaires des concernés, à part deux dont les dossiers ne sont pas encore complets. Il est à rappeler que ces diplômés sont sous contrat pour dix mois (de mars à décembre 2011) et qu’ils ne seront officiellement recrutés qu’à partir du 1er janvier 2012. C’est ce qui a été décidé lors du recrutement du ministère de l’éducation nationale pour les 86 titulaires d’un Master ou d’un DESA au niveau de l’Oriental. Les titulaires d’un diplôme supérieur pour les promotions 2008 et 2009 ont été recrutés directement dans leurs cadres respectifs à partir de mars 2011.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *