Oujda : La ville célèbre ses anciennes gloires

Oujda : La ville célèbre ses anciennes gloires

En guise de reconnaissance aux louables sacrifices consentis par une pléiade d’artistes, sportifs et musiciens qui ont honoré la ville d’Oujda, l’Alliance orientale de la culture et du sport a organisé à la fondation Isly une soirée commémorative pour célébrer toute une génération d’anciennes gloires de la ville pour le rôle qu’elle avait assumé afin que la capitale du Maroc oriental acquiert la notoriété artistique et culturelle dont elle a joui depuis l’indépendance.
Sur le plan artistique un titre posthume a été offert aux fils de feu Bouchnak Benyouness pour le travail qu’il avait accompli au niveau de la sauvegarde de la musique gharnatie. De son côté maître Mohammed Chaâbane fut consacré pour le travail qu’il ne cesse de fournir auprès des jeunes et enfants pour inculquer les vraies règles de l’art et pérenniser une tradition ancestrale. Quant à Chikh Jilali auteur compositeur de la célèbre chanson «  Ana Ya sidi », il fut récompensé pour la contribution qu’il ne cesse d’apporter à la musique classique marocaine. La dramaturgie fut aussi à l’honneur en la personne de Abdeslam Loudiyi pour l’ensemble de son œuvre artistique.
Sur le plan sportif Houcine Ghousli , formateur de la jeunesse et des sports, Hmida Dahou , ancien entraîneur du MCO et de l’équipe nationale de boxe, Ben Youness Lahlou champion du Maroc en 400 et 800 mètres, Kamal Smiri ancienne gloire de football et champion d’Afrique en 1976, Ahmed Benzekri capitaine de l’équipe nationale de handball, Mohammed Mrid international en basket-ball, Hmida Khatiri (dit Hmida Forma) champion d’haltérophilie des années 70, Mohamed Ziani (dit Kiyasse) cycliste confirmé, Hemmadi Abdelhamid champion du Maroc en judo, ont eu tous droit à des ovations d’un auditoire averti et ont reçu des diplômes de reconnaissance et des cadeaux symboliques . De son coté feu Koulouche, le père spirituel du judo oujdi, fut récompensé à titre posthume. Je suis doublement content. D’abord parce qu’on a pensé à moi après que j’ai tiré ma révérence et que je me suis retiré en silence de la scène sportive. Ensuite, cela coïncide avec l’arrivée du tour cycliste du Maroc à Oujda après 21 ans d’absence, a confié à ALM l’ancien champion de vélo.
La soirée d’aujourd’hui clôt les activités que nous avons menées auprès des jeunes explique à ALM Taha Mohammed Elheddam, secrétaire général de l’Alliance orientale pour la culture et le sport. Et d’ajouter que l’action de son alliance ne se limite pas à la ville d’Oujda puisqu’elle a organisé une importante démonstration en arts martiaux à Tafoughalt en partenariat avec l’association des enfants de Tafoughalt. Une journée qui a connu la participation de plus de quatre cents personnes et qui visait à encourager les enfants des campagnes à adhérer aux sports et notamment les arts d’autodéfense.
De son coté Noureddine Elbali, membre de l’AOCS, a rappelé que l’association s’est assignée comme objectif de promouvoir la culture musicale et sportive dans les quartiers périphériques de la ville en exploitant le respect dont jouit les personnes honorés. C’est encourager à la pratique sportive et généraliser l’apprentissage scientifique de la musique là où le manque d’animation culturelle se fait sentir. Une soirée, certes pour glorifier d’anciennes stars, mais aussi pour sensibiliser l’ensemble des intervenants sociaux afin qu’ils accordent une grande importance aux jeunes talents éparpillés sur l’ensemble des quartiers périphériques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *