Oujda : Le conseil municipal des jeunes entame sa phase finale

Oujda : Le conseil municipal des jeunes entame sa phase finale

En partenariat avec la délégation provinciale du ministère de l’Éducation nationale, la commune urbaine d’Oujda, la wilaya et l’Union européenne,  l’association Solidarité et développement Maroc a organisé samedi une rencontre regroupant cinq cents jeunes pour entamer la phase finale de la constitution du conseil municipal des jeunes de la ville d’Oujda.
L’objectif d’une telle action, selon les organisateurs, est de permettre aux jeunes, à travers la prise de parole, l’échange d’opinion et l’initiation à l’élaboration de projets de se familiariser avec le fonctionnement du conseil municipal, de la charte communale et de modifier par conséquent  l’image négative qu’ils  véhiculent de la démocratie locale. Une démarche qui a formé cinq cents jeunes âgés de quinze  à vingt ans pour qu’ils s’impliquent d’avantage dans la vie publique de leur ville. Intervenant lors de cette rencontre, Hachmi Ben Tahar, président de ladite association, a expliqué  qu’un tel travail vise à accoutumer les jeunes aux textes et aux lois régissant le fonctionnement des collectivités locales et le  renforcement des droits de citoyens.
C’est une journée qui a permis aux jeunes de débattre, en  dehors de leurs établissements scolaires afin qu’ils assimilent d’avantage le travail en commissions préparatoires.  Ces jeunes qui étaient seulement réceptifs lors du début de la formation, sont devenus acteurs et animateurs et surtout porteurs de projets. Aussi ces jeunes se présenteront, prochainement, aux  élections qui auront lieu dans leurs écoles  et tenteront de convaincre les autres élèves de la pertinence  de leurs programmes.
De son côté, Hajar Hedjari, élève participante, a rappelé que  c’est la première fois qu’on donne aux jeunes l’occasion de s’exprimer comme responsables  et de faire entendre leurs voix et leurs points de vue sur ce qui se rapporte à la gestion de leur ville.
Lancée en novembre 2006 dans dix établissements scolaires, avec cinquante jeunes filles et garçons par établissement, la constitution d’un conseil municipal  des jeunes vise à corroborer le travail  réalisé par  les conseils de gestion des écoles, les associations des parents d’élèves, le corps pédagogique et administratif  ainsi que  les élus et les autorités locales. Et c’est dans ce but que d’ici le mois d’avril Oujda aura son conseil municipal de jeunes constitué de 55 jeunes conseillers communaux à l’instar de celui de la ville, a commenté le délégué du ministère de l’Education nationale. C’est un  projet qui  vise la création d’un conseil régional municipal des jeunes par les jeunes eux-mêmes. Il est conçu pour servir d’outil pédagogique et  d’initiateur à la démocratie locale. Ces élèves seront accompagnés par des spécialistes  pour que les élections se fassent dans les normes, à travers une charte communale et une charte d’éthique tout en veillant à proposer des projets. La phase finale concernera la constitution des commissions et la structuration des projets qui seront financés dans le cadre de partenariat avec l’Union européenne et aussi en  cherchant des financements auprès des autorités locales de l’INDH et d’autres bailleurs de fonds.  La  tranche d’âge ciblée, selon les organisateurs, est confrontée à des problématiques multiples et qui risque d’être manipulée. C’est pour cela qu’il faut la sensibiliser et l’encadrer pour ne pas la laisser à la merci des extrémismes et à la merci des idéologies  contradictoires par rapport aux orientations que souhaiteraient les Marocains pour leur pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *