Oujda : Le raï à l’honneur dans la capitale de l’Oriental

Oujda : Le raï à l’honneur dans la capitale de l’Oriental

Forte du succès de ses deux précédentes éditions, l’Association Oujda Arts, en partenariat avec la wilaya d’Oujda organise la troisième édition du Festival international du raï du 23 au 25 juillet. Une édition qui s’inscrit dans la continuité mais qui a vu sa durée s’écourter pour se limiter à trois soirées au lieu de cinq. Le plateau a aussi été vu à la baisse puisque le nombre des chanteurs qui animeront cette édition n’a pas dépassé la quinzaine. Plusieurs pointures n’ont pas été conviées, c’est le cas des Bouchnak, Khaled, Sahraoui Réda Talyani et autres.
Ceci dit le plateau de cette année est aussi riche que varié. La nouveauté réside dans l’ouverture du Festival international du raï sur d’autres genres musicaux et d’autres courants de la chanson marocaine. C’est le cas de la chanson moderne avec la présence de Latifa Raafat qui sera la vedette de la première soirée avec Rachid Barriyah et Hoba Hoba Spirit. De leurs côtés, les stars de la chanson rifaine et populaire Saïd Mariouari et Najat Atabou  feront la joie de leurs fans lors de la seconde soirée. Quant au groupe Lamchaheb et Saida Charaf, ils enjoliveront avec leurs airs spécifiques cette édition qui se veut plus ancrée dans le patrimoine marocain.
Sur le plan des vedettes du raï, l’incontournable maroco-algérienne Chebba Zehouania enflammera la scène comme à son habitude par son époustouflant show. Elle sera accompagnée lors de la soirée de clôture par Chab Bilal. De leurs côtés, Mohamed Lamine et Faudel animeront la première et la deuxième  soirée. Une panoplie de choix pour faire revivre des nuits en musique à Oujda et de consolider l’élan artistique que connaît la ville. Même si pour plusieurs observateurs le fait de zapper les talents locaux laisse un goût amer: incompréhensible même pour un festival qui veut communiquer une région. De tels rendez-vous sont aussi organisés  pour permettre aux jeunes talents de se hisser aux grands et de gagner en expérience. Dans sa note de présentation, l’Association Oujda Arts avance qu’elle s’est assignée comme challenge d’organiser chaque année un grand événement artistique dans la région de l’Oriental, d’une portée internationale. Et qu’elle œuvre depuis 2006 à la conservation et l’enrichissement du patrimoine artistique local. «Oujda arts» a pour objet de promouvoir les activités culturelles et artistiques et de soutenir les festivals, les soirées artistiques et les expositions tenues dans la ville. Une approche qui s’inscrit en amont avec le développement que connaissent d’autres secteurs. La généralisation d’une industrie culturelle de qualité reste un objectif à réaliser et  un choix artistique à peaufiner au fil des expériences. 
D’autant plus que la construction d’une offre touristique attractive et diversifiée passe nécessairement par la multiplication des animations artistico-culturelles. La construction de deux nouvelles galeries d’expositions plastiques, de trois musées thématiques ainsi qu’un complexe culturel sont tous des éléments qui sous-tendent la mise en orbite d’une identité culturelle et artistique de la ville d’Oujda.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *