Oujda : Les étudiants se mettent à la mécatronique

Oujda : Les étudiants se mettent à la mécatronique

Dans le cadre de sa politique d’ouverture sur son environnement socio-économique et consciente de l’importance que revêtent les formations de pointe dans le développement d’une région qui se veut attractive sur le plan de la coopération internationale, l’École supérieure de technologie (EST) d’Oujda a inauguré un centre-laboratoire de mécatronique lundi dernier, en présence d’une délégation de sept institutions américaines, spécialisées en formation professionnalisante et de six partenaires marocains (Conseil régional, Agence de l’Oriental, Groupe Eleulj, Waga engineering et Renault Nissan Maroc).
L’objectif d’une telle coopération est de créer un centre de certification à l’Université Mohammed Ier pour former des techniciens qualifiés et des ingénieurs en industrie automobile et aéronautique. Le centre se chargera par ailleurs de certifier des établissements similaires dans le reste du pays, ainsi que dans la région MENA. Selon la note de présentation du projet, le centre assurera dans un premier temps une formation spécialisée en mécatronique au profit des enseignants en matière de diagnostic-auto et autres secteurs porteurs. Les formateurs américains seront assistés dans cette tâche par le Snap On Incorporated, leader mondial du diagnostic-auto et détenteur de plus de 70 % du marché mondial. De même, un autre partenariat entre l’EST d’Oujda et le Gateway Technical College (Kenosha, Wisconsin), le Rock Valley College (Chicago, Illinois), la Wisconsin Business Incubator Association et la National Business Incubation Association, vient d’être accepté pour une durée minimum de trois ans. Ainsi, le Gateway Technical College et le Rock Valley College proposent des cursus de formations entrepreneuriales, très appréciés aux Etats-Unis. Intervenant à cette occasion, Abdelaziz Sadok, président de l’Université Mohammed Ier (UMP), a précisé que cette coopération conforte l’UMP – qui se positionne parmi les meilleures universités nationales – à son rang de 4ème meilleur établissement en recherche scientifique, ainsi que dans sa capacité d’accueil (35.000 étudiants) et son offre pluridisciplinaire. De fait, l’UMP accompagne les programmes structurants dans le domaine de l’industrie, en répondant aux besoins exprimés dans le cadre du Pacte national d’émergence industrielle. «Le DUT mécatronique, qui concerne diverses activités industrielles (automobile, aéronautique, fabrication de machines intelligentes, matériaux, etc.), est opérationnel et accrédité depuis la rentrée 2010-2011. Les techniciens lauréats de cette filière sont en mesure de concevoir, contrôler et commander des systèmes mécatroniques complexes et de les dépanner. Ils maîtriseront par ailleurs les outils informatiques de DAO, de simulation et de pilotage des systèmes», a fait savoir M. Sadok. De son côté, Bryan Albrecht, président du Gateway Technical College et président de la délégation américaine, s’est félicité de l’avancement de cette coopération qui a permis de lancer le premier centre de diagnostic professionnel en Afrique. Il a également réitéré l’engagement des partenaires américains à consolider leur collaboration avec l’Université d’Oujda et à lancer d’autres centres ou laboratoires de recherches pointus, au profit des étudiants et industriels de l’Oriental.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *