Oujda : L’UMP et l’OMPIC protègent la recherche universitaire

Oujda : L’UMP et l’OMPIC protègent la recherche universitaire

La présidence de l’Université Mohammed Premier (UMP) a abrité, vendredi, une journée d’information et d’échange relative à la propriété intellectuelle. Une activité organisée en collaboration avec l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) et qui fut ponctuée par la signature de deux conventions. La première se rapportant à la valorisation des recherches universitaires par brevet d’invention. Alors que la seconde est une convention de partenariat pour sensibiliser les étudiants, chercheurs, professionnels, entreprises et le grand public à la propriété industrielle. Intervenant à cette occasion, Mohamed El Farissi, président de l’UMP, a souligné l’importance de la recherche scientifique pour l’émergence des pôles d’excellence et d’innovation dans tous les domaines. Il a, à cet effet, précisé que l’UMP est engagée dans cette voie pour concourir au développement que connaît la région. Il a aussi souligné l’importance de consolider les relations avec les entreprises et ce pour servir l’économie nationale. «Un tel engagement ne peut aboutir sans une réelle protection des inventions réalisées par les chercheurs universitaires. C’est ce qui explique l’importance des conventions que nous venons de signer avec l’OMPIC», a-t-il déclaré à ALM. De son côté, Adil El Maliki, directeur général de l’OMPIC, a félicité l’UMP pour le travail de qualité qu’elle réalise et a expliqué à ALM que l’OMPIC peut apporter son expérience en matière d’accompagnement et de valorisation de ce qui est réalisé. «Les brevets d’invention sont des outils de valorisation scientifique. D’où la nécessité de les protéger sur le plan national et de permettre au Maroc de mieux se positionner sur le plan de l’innovation internationale». Et de conclure: «Le Maroc, qui occupe la troisième place sur le plan africain dans ce domaine, peut dépasser l’Egypte et se positionner derrière l’Afrique du Sud». Concernant la convention relative à la valorisation des recherches effectuées au sein de l’UMP par brevet d’invention, elle s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’innovation au sein des universités et de la valorisation des résultats de la recherche scientifique par le dépôt de brevet d’invention. Au fait, l’OMPIC et l’UMP envisagent de coordonner leurs efforts en vue de faciliter les procédures de dépôt et les modalités de paiement des droits exigibles relatifs au dépôt de brevet d’invention aux niveaux national et international. Pour ce qui est de la convention-cadre de coopération entre ces deux établissements, les partenaires s’engagent à promouvoir les activités d’enseignement, d’études et de recherches en matière de propriété industrielle. Aussi le développement de cette coopération fera-t-il l’objet d’une programmation par le biais d’un plan d’action annuel axé sur plusieurs activités. Il couvrira la promotion de l’enseignement de la propriété industrielle aux différents établissements de l’UMP, ainsi que la conception d’un module d’enseignement transversal en la matière. Il assumera aussi le rôle d’encadrement et de réalisation des travaux de recherche portant sur la propriété industrielle tout en participant à la réussite de la mission de l’incubateur de l’UMP et des enseignants- chercheurs en matière de rédaction des brevets et en matière de la recherche sur l’état de la technique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *