Oujda : Nouzha Skalli plaide pour une politique sociale globale et intégrée

Oujda : Nouzha Skalli plaide pour une politique sociale globale et intégrée

Dans le  cadre de la commémoration de la Journée nationale des personnes en situation de handicap, Nouzha Skalli, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, a présidé, vendredi 16 avril à Oujda, le lancement de la troisième étape du  8ème Festival national des enfants à besoins spécifiques. Une manifestation, en deux jours, organisée, en partenariat avec le Centre national Mohammed VI des handicapés, sous le thème «La situation des personnes à besoins spécifiques au cœur des préoccupations du nouveau règne». Au cours de la réunion élargie tenue au siège de la wilaya de l’Oriental avec l’ensemble des intervenants et partenaires de l’action solidaire, Mme Skalli a dressé un tableau exhaustif de l’ensemble des actions réalisées ou programmées pour consolider les droits des handicapés. A cet effet, quelque 800 classes intégrées seront réalisées d’ici 2012 pour accueillir 9600 enfants à besoins spécifiques. Aussi une commission ministérielle a été chargée de la mise en application de la convention internationale relative aux personnes handicapées, de l’adoption d’une stratégie nationale intégrée pour la prévention contre l’handicap et l’élaboration d’un projet de loi qui renforce les droits de ces citoyens. Mme la ministre a, par la suite, plaidé pour la facilitation  de l’accès à l’emploi pour les handicapés, ainsi que l’élaboration d’un guide des normes d’accessibilités adaptées. «Un objectif qu’on ne peut réaliser qu’avec le concours de l’ensemble des intervenants : autorités publiques,  collectivités locales,  élus,  acteurs associatifs,  familles, universitaires  et journalistes», a martelé Mme la ministre. Au cours de la même manifestation, il a été procédé à la signature de conventions avec la wilaya de l’Oriental, l’Agence de développement de l’Oriental la commune d’Oujda. La ministre a aussi  signé douze autres conventions de partenariat avec des associations actives dans les régions de l’Oriental, Taza-Al Hoceima-Taounate, Meknès-Tafilalet et Fès-Boulmane pour l’appui à la scolarité de 305 enfants handicapés pour un montant global de 2.307.500 DH. Répondant à une question d’ALM sur les spécificités de l’approche préconisée par son ministère afin de répondre aux attentes des handicapés, Mme Skalli a précisé que «les handicapés sont des personnes avec des besoins multiples en termes d’attentes en éducation, en santé ou en protection sociale. C’est le cas pour un enfant handicapé qui a besoin d’allocations familiales même étant adulte» Et d’ajouter: «notre rôle n’est pas de remplacer les différents acteurs locaux et nationaux mais d’agir sur les paramètres à effet levier pour sensibiliser à l’importance d’améliorer la situation des handicapés. C’est le cas du schéma directeur de l’handicap que nous sommes en train de réaliser. Et je dois avouer à ALM que la presse écrite est un partenaire de choix pour nous vu son rôle primordial dans l’évolution des mentalités et des actions solidaires».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *