Oujda : Opération de distribution de denrées alimentaires

Oujda : Opération de distribution de denrées alimentaires

L’opération de distribution de denrées alimentaires aux familles nécessiteuses, au niveau de l’Oriental, a été lancée, lundi 8 août, au centre de l’Association musulmane de bienfaisance d’Oujda. Une vaste opération de solidarité sociale initiée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité et organisée à l’occasion du mois sacré de Ramadan. Au total, 37.700 personnes bénéficieront du panier du Ramadan au niveau de l’Oriental. L’opération, qui est destinée essentiellement aux personnes démunies, notamment les handicapés, les personnes âgées et les veuves (des catégories précises stipulées dans la note circulaire préparée par ladite Fondation), consiste en une aide alimentaire caritative contenant 10 kg de farine, 4 kg de sucre, 5 litres d’huile et 250 g de thé. L’opération est supervisée par une commission composée des délégués de la santé et des habous, des représentants des œuvres sociales des Forces armées royales, la Gendarmerie royale, la Société nationale de la logistique et des transports, des bienfaiteurs et du chef de division chargé des affaires économiques au niveau de la wilaya. Une commission qui est présidée par le délégué de l’Entraide nationale, chargée de la réception et de la distribution de ces denrées alimentaires. Elle veille aussi sur la mise à jour de la liste des bénéficiaires au niveau des communes rurales et des districts de chaque ville. Au niveau de l’Oriental, c’est la province de Nador qui compte le plus grand nombre de familles bénéficiaires avec 7900 ménages. Elle est suivie de la province de Driouch avec 6800 bénéficiaires. Viendront ensuite les provinces de Figuig avec 6100 ménages, Jerada avec 5500 ménages, Taourirt avec 5100 ménages, Berkane avec 4400 ménages et Oujda avec 2900 ménages. Il est à préciser, par ailleurs, que cette opération est contrôlée par un cabinet d’audit international KPMJ. Une mission qui est déléguée à des opérateurs sociaux au niveau de chaque province du Royaume. Au niveau de la préfecture d’Oujda-Angad, cette action de transparence est assumée par un représentant de la Banque populaire qui veille sur la réception et le contrôle physique des dons lors des arrivages à Oujda et lors de leurs répartitions sur les préfectures et provinces qui constituent la wilaya de l’Oriental. Répondant à une question d’ALM, une bénéficiaire a expliqué que pour avoir cette aide, elle a été recensée par un représentant des autorités locales au niveau de son quartier et qu’elle est inscrite sur une liste renouvelée chaque année. Précisons aussi que l’Entraide nationale intervient sur d’autres axes de solidarité sociale notamment le pilotage d’ingénierie sociale, l’animation sociale des quartiers ciblés par les actions de l’INDH, l’appui à la scolarisation des enfants orphelins issus de milieux défavorisés et ruraux avec des aides pour les associations de bienfaisance qui gèrent Dar Attaliba ou Dar Attalib, ainsi qu’une formation d’insertion au bénéfice des jeunes non scolarisés et des jeunes filles en quête de formation qualifiante ou professionnelle. «L’Entraide nationale procède et supervise une aide en nature au bénéfice de l’Organisation Alaouite pour les malvoyants et l’Association Youssoufia pour les handicapés physiques. D’importantes quantités de farine et d’huile de table sont distribuées trimestriellement à quelque trois cent personnes au niveau de la préfecture d’Oujda», a déclaré à ALM El Mghari Idrissi Elarbi, coordonnateur régional de l’Entraide nationale. Et de conclure : «L’Entraide nationale intervient aussi au niveau du préscolaire dans le monde rural et les quartiers périphériques».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *