Oujda : Organisation du 26ème concours régional de Tbourida et d’élevage

Oujda : Organisation du 26ème concours régional de Tbourida et d’élevage

La Société des courses hippiques, en partenariat avec le haras régional d’Oujda et en collaboration avec la Fédération royale marocaine des sports équestres, a organisé la 26ème édition du concours régional d’élevage et de Tbourida. Une compétition qui a drainé quelque 400 éleveurs pour ce qui est du concours d’élevage et plus de 200 cavaliers dont une vingtaine de moins de 16 ans pour les spectacles de fantasia.
L’objectif affiché par les organisateurs étant de perpétuer une tradition ancestrale tout en sélectionnant les meilleurs cavaliers et chevaux en vue de leur participation aux différentes compétitions nationales. C’est aussi un rendez-vous incontournable pour améliorer et élargir la base de sélection génétique de l’étalon. Les meilleurs compétiteurs ont eu droit à des primes d’encouragement.
Par ailleurs, dix catégories ont participé au concours d’élevage axé sur la qualité des modèles alignés et l’élégance des allures en marche, en galop ou en chevauchement. C’est le cas des étalons approuvés, des poulinières suitées âgées de 4 à 8 ans, poulinières suitées de plus de 9 ans, des poulinières non suitées, des poulains âgés de 1, 2 et 3 ans et des pouliches âgées de 1, 2 et 3 ans. Sur le plan des résultats, c’est une sorbas de Tiouli composée de 15 cavaliers qui a remporté le 1er prix doté de 15 000 DH, alors que les équipes non classées ont eu droit à une indemnité forfaitaire de 300 DH par cavalier.
La sorbas de Tiouli représentera l’Oriental au Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels qui aura lieu durant la semaine du cheval. «Cette 26ème édition vient à point nommé pour mesurer les progrès réalisés en matière de qualité de l’élevage et les ajustements réalisés. C’est une manifestation pour encourager et développer les chevaux dans une région connue par son attachement au cheval arabe-barbe et aux traditions chevaleresques», a confié Mohamed Baya, directeur régional du haras d’Oujda à ALM. Et d’ajouter : «Cette année, on a introduit une épreuve concernant les étalons approuvés et agréés par les services des haras nationaux dans le but de généraliser la culture de la prise en charge sportive». Au niveau de l’Oriental, les concours et les compétitions équestres sont de différents ordres. Il y a le concours régional d’Oujda qui ponctue les différents concours locaux et provinciaux, à savoir ceux de Ain Bani Mathar, Sidi Yahia, Angad et Nador.
Il y a aussi les concours de primes avec des prélèvements de sang pour le contrôle génétique au niveau des sept centres de la région : Nador, Oujda, Guanfouda, Laâyoune, Jerada, Ain Bani Mathar et Tiouli.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *