Oujda : Plaidoyer pour une participation accrue des jeunes aux élections

Oujda : Plaidoyer pour une participation accrue des jeunes aux élections

Dans le but d’accompagner les formateurs et animateurs des associations actives dans les domaines socioculturels, le Réseau forum des associations, en partenariat avec la municipalité de La Haye (Hollande), vient d’organiser une table ronde sous le thème «Jeunesse et démocratie locale». Elle a été animée par des élus et des  universitaires en présence d’acteurs associatifs et politiques ainsi que de jeunes en quête du savoir. Le débat a concerné les approches à peaufiner pour familiariser les jeunes avec les différentes formes de participation à la démocratie locale. Il s’est aussi focalisé sur les mécanismes à mettre en place pour accroître l’engagement des jeunes dans les affaires publiques. L’objectif étant de lutter contre la désaffection des électeurs et les jeunes qui semblent désintéressés. «Il faut remédier à cette situation en revalorisant l’acte politique dans sa globalité et contribuer à la mise en place d’un nouvel outillage de sensibilisation pour que les acteurs politiques corrigent l’image dépréciative que font les jeunes de leurs actions», a souligné Fatima Herbaze, conseillère municipale. «On ambitionne d’accroître l’implication et la sensibilisation des jeunes au contexte politique dans lequel ils vivent afin qu’ils comprennent mieux le fonctionnement des structures qui sous-tendent la démocratie locale», a déclaré Mohamed Berrichi, président du Réseau forum des associations. Il a également mis l’accent sur l’importance à accorder à l’approche participative pour encourager les jeunes à s’impliquer davantage dans la gestion de la chose publique et lutter contre le taux élevé de désaffection. «Contrairement à ce qui est répandu, on constate, à partir d’échantillons précis, que les jeunes sont enthousiastes pour adhérer à l’action politique et la gestion de leurs municipalités mais s’abstiennent pour des raisons pratiques. Ils n’arrivent pas à comprendre pourquoi certains plaident pour un vote massif, alors que d’autres sont, de plus en plus, pessimistes et ne croient en rien». Et d’ajouter que : «De telles tables rondes ou des campagnes de sensibilisation qui seront menées dans d’autres villes de l’Oriental visent à expliquer aux jeunes l’importance de leurs points de vue et, de surcroit, leurs participations aux prochaines échéances électorales». Quant à Lahbibe Boudchich, enseignant universitaire, il a déclaré à ALM : «Il faut se pencher sur un autre modèle de démocratie, qui est la démocratie participative. Le nouveau texte de la charte communale stipule de telles approches».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *