Oujda : Pour une gestion intégrée des ressources en eau dans l’Oriental

Dans le cadre de la coopération de développement universitaire belgo-marocaine, le Centre de l’Oriental des sciences et technologies de l’eau «COSTE» s’est doté, samedi 6 juin, de deux nouveaux appareils spécialisés dans l’absorption atomique et la spécification chromatographique. Le premier est utilisé dans le domaine d’analyse des eaux superficielles ou souterraines, des sols et des différents aliments. Il sert à détecter et à analyser la teneur des métaux toxiques et à étudier les métaux lourds. Cet appareil est composé de deux parties, une première à four et une seconde à flamme. Quant au deuxième appareil, il sert à déterminer la chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse. Un appareil utilisé dans la recherche de composés organiques tels que les pesticides rencontrés dans les eaux et les sols, les aliments et l’atmosphère. Il sert également à détecter les toxiques dans les aliments. Un appareil qui va consolider les recherches de synthèse organique. Il permet de savoir si le produit isolé au laboratoire est celui qu’on recherche dans la nature. Ces deux appareils, uniques au niveau de l’Oriental, font de l’université d’Oujda la première université marocaine à se doter de ces appareils de prospection et d’analyse. «Ils serviront aux étudiants et aux enseignants chercheurs ainsi qu’aux personnes intéressées par les analyses agroalimentaires et industrielles», a rapporté Sghir Kadiri, responsable du laboratoire de chimie au niveau de l’université. Le COSTE a pour mission d’élaborer des stratégies globales pour une gestion intégrée et optimale des ressources en eau dans l’Oriental. Il ambitionne aussi de faire bénéficier la région des expériences menées par des partenaires nationaux et internationaux dans le domaine de l’eau, tout en consolidant l’ouverture de l’Université Mohammed Premier sur son environnement socio-économique. «Le COSTE a aussi pour mission d’établir une banque de données sur les ressources en eau au niveau de l’Oriental», a expliqué à ALM Mohamed Sbaa, responsable adjoint du COSTE. Par ailleurs, une commission spéciale veille et oriente l’achat des équipements dans un objectif majeur d’accompagner la région orientale dans la protection de ses ressources en eau. Le COSTE est composé de trois laboratoires : le laboratoire d’hydrologie, hydrogéologie, prospection et modélisation, le laboratoire de chimie de l’eau et le laboratoire de biologie de l’eau et d’un centre de documentation et d’un atelier. Il est équipé d’un matériel scientifique et pédagogique mis à la disposition de ses membres suivant un mode de gestion alliant recherches scientifiques et applications sur le terrain. C’est un équipement constitué d’un chromatographe pour l’analyse des polluants organiques, d’un chromatographe ionique, d’un Cot-mètre et d’un tomographe-syscal-pro.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *