Oujda : Premières rencontres entreprises-écoles

La section régionale d’Al Jisr en collaboration avec l’académie de l’éducation et de la formation de l’Oriental a organisé samedi 2 juin la première rencontre des entreprises avec les écoles. Une opportunité pour palper les degrés d’implication des uns et des autres dans ce projet novateur qui revalorise l’acte solidaire et lui atteste sa vocation de facteur de développement.
Quarante établissements scolaires, sur un ensemble de cinquante-quatre candidats proposés, ont ainsi signé des conventions de partenariat avec des entreprises. Ces dernières s’engagent à les accompagner dans des projets de mise à niveau structurelle et professionnelle. 
Pour les initiateurs de ce partenariat, le but est de sensibiliser les entreprises à s’engager davantage dans le monde de l’éducation. Cette implication se traduit par un appui multiforme. D’abord contribuer à l’amélioration des méthodes d’apprentissage par l’acquisition de nouveaux outils de travail. Elle vise aussi à développer les activités parascolaires en mobilisant ses ressources autour d’axes de soutien ciblés. En troisième lieu, elle contribuera à la généralisation d’une démarche de progrès plus compétitive.
L’entreprise grâce à son savoir-faire constitue une force de progrès. Elle peut contribuer efficacement à la réussite de la réforme du système éducatif.  «L’éducation est l’affaire de tous, ce slogan largement véhiculé se concrétise progressivement et a acquis un large éventail d’intervenants qui se mobilisent, avec beaucoup de conviction, pour apporter leur soutien à la réforme de ce secteur primordial au développement du pays», a noté Mohammed Benayade, directeur de l’AREF de l’Oriental. Pour accompagner notre pays dans son développement et faire face aux défis de la mondialisation, les entreprises doivent canaliser les efforts consentis par l’Etat. Ce dernier consacre 26% de son budget à l’Education. Le ministère de l’éducation ne cesse d’engager les réformes pour l’amélioration continue de la qualité de l’enseignement et de la formation pour répondre aux besoins du marché.
C’est aux entreprises locales de se hisser au niveau des entreprises citoyennes impliquées dans l’effort de développement. C’est ce qui ressort de la table ronde organisée lors de cette journée. Corroborer l’approche pédagogique par l’ouverture de ses ateliers aux professeurs et élèves. Établir un lien explicite entre l’apprentissage scolaire et les situations de la vie professionnelle future des élèves. Mettre en place un système de tutorat entre collaborateurs de l’entreprise et les élèves pour faciliter la communication. Tels sont les grands axes de la contribution de l’entreprise pour rendre l’école plus performante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *