Oujda : Prévention des dangers du courant électrique

Oujda : Prévention des dangers du courant électrique

Au cours de la journée de sensibilisation organisée jeudi par la direction régionale de l’ONE à Oujda sur les dangers que représente une mauvaise utilisation du courant électrique, il a été rapporté que  les accidents engendrés par les coups d’électrochoc au niveau national sont de l’ordre de 174 cas dont 55 mortels en  2007. L’Oriental occupe la quatrième place au niveau des accidents dus au courant électrique après Beni Mellal 20%, Kénitra 19% et Casablanca 14 % mais se place en tête pour ce qui est du pourcentage des accidents mortels. Le taux des décès causés par l’électrocution est consternant : 3 cas à Oujda dont 2 mortels. Les autres cas sont tous mortels dont  2 à Berkane, 2 à Nador et 1  à Taourirt. Les causes de ces accidents, selon Ahmed Allaoui, directeur régional de l’ONE,  sont l’escalade des supports électriques pour vandalisme, le jet de pierres sur les isolateurs, le contact avec des conducteurs tombés à terre, les travaux au voisinage, l’étendage de linge, le branchement clandestin et l’élagage des arbres. 
Les actions de sensibilisation réalisées en 2007 au niveau de l’Oriental ont ciblé la  population rurale de la province de Taourirt; certains foyers ruraux de la province de Jérada  et les habitants de  douar Sidi Ali Ben Yekhlef à Berkane. Action corroborée par la distribution de 2000 Flayers pour les écoliers dans le cadre de l’opération « Sanabil ». D’autres actions  de sensibilisation seront programmées en mars et avril au profit de la population rurale des provinces d’Oujda, Berkane, Nador. 
M. Allaoui a expliqué, par ailleurs,  à ALM que cette campagne focalise  essentiellement sur  les personnes qui ignorent les dangers du courant électrique par inadvertance. Ce sont de simples actes anodins qui ont grièvement blessé ou causé la mort à des ouvriers qui ne respectent pas à la lettre les règles de sécurité lors de la réalisation des travaux d’ouvrage.
Ces campagnes de sensibilisation préconisent aussi une consommation rationnelle par le recours aux lampes économiques et la vérification permanente de l’électroménager  et autres appareils audio ou vidéo. Ce type d’utilisation n’est pas limité aux seuls citadins puisque les  habitants des douars et villages recourent de plus en plus à ces machines grâce à la couverture presque totale de l’Oriental en électricité.  Et  puisque chaque médaille a son revers, cela engendre des accidents.
L’origine de l’accident dépend de deux types de contact entre la personne et l’élément sous tension. Le contact direct d’une personne avec une partie active d’un circuit électrique ; ou son contact avec une masse  mise accidentellement sous tension à la suite d’un défaut d’isolement. Les conséquences d’un choc électriques sont multiples et se présentent sous  forme d’électrisation, d’électrocution et de brûlure. Elles  peuvent aussi engendrer des courts-circuits, du rayonnement ultraviolet, du  dégagement de gaz toxique, des dangers multiples comme les  incendies, les explosions et les  chutes de personnes.
A signaler aussi que la clientèle de l’ONE oriental est de l’ordre de 430340 adhérents en basse tension et de 881 en moyenne tension et 4 de haute tension. Ce qui représente une augmentation de 6,12 par rapport à 2006.  De son coté la consommation a évoluée de 12 %  pour atteindre 916175 Mégawat heure. Et pour des raisons de proximité 54 points d’encaissement externes sont déjà opérationnels et seront renforcés par 33 autres dans les prochains jours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *