Oujda : Rentrée universitaire 2010-2011

Oujda : Rentrée universitaire 2010-2011

La présidence de l’Université Mohammed premier d’Oujda vient de fixer le lundi 13 septembre comme premier jour de cours pour l’année universitaire 2010-2011. Une rentrée universitaire qui débute juste après la fin des inscriptions des nouveaux bacheliers qui ont eu lieu du 2 au 8 septembre. Des inscriptions qui ont été marquées cette année par la mise en place d’un Centre d’information et d’orientation de la vie estudiantine (CIOVE) pour répondre aux attentes des étudiants en matière de guidance pédagogique et psychologique. Une forme de conseil individualisé et d’accompagnement orienté. Au fait, ce sont des accompagnements assurés par des professeurs ou d’anciens étudiants qui expliquent aux nouveaux bacheliers les spécificités des filières et les contenus des programmes.
Le but étant de les aider à faire le bon choix. Une approche en amont avec la mise en place d’un Tutorat d’aide à la réussite en DEUG. Il s’agit, dans ce second cas, d’étudiants inscrits en Doctorat ou en Master qui apportent leurs aides et soutiens à d’autres étudiants en difficulté qui poursuivent leurs études en première année du DEUG (S 1 et S 2). Ce type de tutorat peut aussi contribuer à l’appui aux programmes du plan d’urgence 2009-2012, à informer les futurs étudiants sur les formations existantes, à promouvoir la réussite, à soutenir les étudiants dans les matières où ils ont des difficultés et à optimiser l’accompagnement pédagogique des différents acteurs (enseignants, tuteurs, étudiants) impliqués dans les activités d’enseignement. Le CIOVE qui a notamment pour mission d’initier des campagnes d’information et des journées de sensibilisation sur l’ensemble des filières et branches de l’enseignement supérieur à travers toutes les provinces de l’Oriental ambitionne d’accompagner les anciens étudiants dans leur quête de stage qui leur facilite l’accès au monde du travail. Concernant les départements nouvellement créés, on peut citer celui de la sociologie à la Faculté des lettres. Une nouvelle filière réalisée en partenariat avec l’université d’Anvers (Belgique). «L’accès à cette nouvelle filière sera réservé à une centaine d’étudiants ayant obtenu leur Bac avec de fortes moyennes. Le but étant d’assurer une formation de qualité et un profil convoité pour répondre aux attentes observées dans ce domaine», a expliqué à ALM Noureddine Mouaden, doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines. Et d’ajouter : «Il y a un besoin manifeste de sociologues sur le plan national dans le marché de l’emploi, la recherche scientifique, les conflits sociaux ainsi que d’autres domaines. Ce sont aussi des profils demandés pour réaliser des études comparatives sur l’évolution des sociétés aux multiples diversités ethniques et culturelles». Les étudiants de cette nouvelle filière auront comme première tâche de mener des études sur la situation des ressortissants marocains vivant en Belgique. Le cas échéant, les aider à réussir leurs carrières professionnelles dans leurs pays d’accueil ou pays d’origine. Quant aux cours, ils seront assurés par 16 enseignants dont 8 Belges. Une équipe pédagogique qui sera renforcée par l’intervention de professeurs de renommée mondiale pour en assurer la qualité des enseignements dispensés. Le lancement de cette branche sera corroboré par l’édification d’un nouveau bâtiment spécialisé dans les études sociologiques avec quatre salles de multimédias, six salles de TP et une salle de cours conçue pour ce type d’étude. Et ce en plus de locaux administratifs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *