Oujda : Tenue du 10ème Congrès de mécanique

Oujda : Tenue du 10ème Congrès de mécanique

L’Ecole nationale des sciences appliquées d’Oujda (ENSAO) a abrité, du 19 au 22 avril, la 10ème édition du Congrès international de mécanique. Organisé par la Société marocaine des sciences mécaniques relevant de l’Université Mohammed I d’Oujda en partenariat avec le Réseau universitaire de mécanique (RUMEC), ce rendez-vous est incontournable pour les scientifiques et chercheurs du domaine. Un congrès pour tirer profit des différentes expériences et avancées réalisées dans le domaine des sciences de la mécanique par la communauté scientifique et industrielle marocaine ou étrangère. L’objectif, tel qu’il est souligné par la note de présentation, stipule de faire converger les avancées récentes sur la mécanique et faire un bilan des problématiques qui restent à lever. Aussi, pour permettre le développement des relations inter-universitaires existantes et favoriser la collaboration entre les différents laboratoires concernés par la recherche en sciences mécaniques.
Au menu de ce congrès, une vingtaine de sessions et ateliers, trois conférences plénières et un mini-colloque sur les mécaniques propres et les énergies renouvelables, ainsi qu’une session de posters. Dans la note de présentation de sa conférence sur «La conception, la réalisation et l’étude mécanique des composites thermiquement drainés pour l’industrie aéronautique», le professeur Moussa Gomina explique que le concept d’un avion plus électrique vise à réduire les impacts non négligeables à la masse de l’avion, à la consommation de carburant (3 à 5%) aux coûts d’exploitation et de maintenance élevés (10 à 13%). «Par le recours à l’utilisation d’actionneurs électriques ou électromécaniques alimentés par de l’électronique de puissance (fortes intensités de courant), il s’ensuit des pertes qui se manifestent par des températures élevées, pouvant entraîner la destruction des équipements», explique Pr Gomina, tout en précisant qu’il faut développer de nouvelles solutions de transfert et d’évacuation de chaleur, qui assurent un refroidissement optimal des électroniques de puissance en utilisant au mieux les sources froides locales. «C’est dans ce cadre qu’est proposée une solution de refroidissement composée d’une paroi composite drainée thermiquement et associée à une boucle de refroidissement permettant le transfert de chaleur depuis les équipements électriques jusqu’à la paroi», conclut ledit chercheur. Il est à préciser, par ailleurs, qu’à l’occasion des ces journées, trois jeunes chercheurs en fluide-thermique, mécanique du solide et recherche et développement, ont été primés pour leurs travaux de recherche. Les candidats à ces prix sont ceux qui ont soutenu leurs thèses entre le 1er février 2009 et le 31 janvier 2011.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *