Oujda : un salon dédié à l’économie sociale et solidaire

Oujda : un salon dédié à l’économie sociale et solidaire

En partenariat avec l’Agence de développement de l’Oriental, le ministère des Affaires économiques et générales a organisé du 24 au 27 juin le 1er Salon régional de l’économie sociale et solidaire de l’Oriental. Un salon organisé sous le thème : «L’économie sociale au service du développement local solidaire». Une opportunité pour plus de 150 exposants pour mettre en exergue la qualité de leurs productions. «Nous ambitionnons, par l’organisation de ce type de salon régional, de faire connaître les produits des coopératives locales et de promouvoir leur développement tout en les initiant aux meilleures pratiques de commercialisation et de conquête de nouveaux espaces de vente», a expliqué Nizar Baraka, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, lors de sa visite aux différents stands d’exposition.  «Notre ambition, à travers ce type d’événements, est de permettre aux petits producteurs de grandir et de faire partie intégrante de l’économie nationale en créant de l’emploi et de la valeur ajoutée», a-t-il fait savoir à un groupe d’exposants. De son côté, Mohammed Mbarki, directeur de l’Agence de développement de l’Oriental, a confié à ALM que «l’Oriental est appelé à montrer qu’il est compétitif dans certains domaines se rapportant notamment à l’agriculture, l’élevage, la cosmétique, les huiles, dattes et dérivées, agrumes, produits laitiers ou artisanat». Et d’ajouter : «Ce type de salon est un outil économique à visée sociale et solidaire. Il s’inscrit en amont avec la dynamique régionale de développement et de mise en valeur des spécificités productives locales». Et de conclure : «ce salon est destiné aux petits producteurs qui opèrent en coopératives ou en associations pour leur expliquer que l’approche solidaire de développement peut générer des gains et contribuer au lancement d’expériences pilotes». Quant aux objectifs ciblés par les organisateurs, ils ont été résumés par Abdelmounaim Guessous, directeur central au ministère des Affaires économiques et générales, responsable du secteur des salons régionaux, en trois sous-thèmes. Faire connaître les produits de l’Oriental qui sont d’une bonne qualité et qui peuvent être transcendés en atouts. Le deuxième objectif est d’ordre commercial avec l’ensemble des démarches à entreprendre pour exposer dans de meilleures conditions ces produits soit dans les grandes surfaces de vente ou dans les marchés de gros. Quant au troisième objectif, il se rapporte à la formation. Au fait, des ateliers de formations ciblées ont été programmés durant les quatre jours du salon en matière de gestion des coopératives et associations de service et en procédures pratiques de commercialisation : étiquetage, emballage, design et gestion financière des entreprises, gestion et management des entreprises. Selon une fiche récapitulative du ministère des Affaires économiques et générales, l’Oriental compte quelque 583 coopératives regroupant 38.250 adhérents. Leur capital se chiffre à 428 MDH. Cela représente 7,09% du total enregistré au niveau national. Des coopératives et des associations qui contribuent activement à la consolidation des activités génératrices de revenus et des emplois. Elles œuvrent en conséquent à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *