Oujda : Une course dédiée aux femmes en vue de sensibiliser au dépistage du cancer du sein

Oujda : Une course dédiée aux femmes en vue de sensibiliser au dépistage du cancer du sein

Courir pour la bonne cause notamment pour sensibiliser à l’importance  que revêt le dépistage précoce du cancer du sein, telle est la noble mission à laquelle  s’est attelée  l’association Touche de guérison pour la lutte contre la maladie du cancer. Et c’est dans ce cadre qu’elle vient d’organiser la première course féminine samedi dernier sur un circuit de cinq kilomètres avec la participation de mille cinq cent femmes âgées de quatorze à soixante dix ans. Constituée de collégiennes, lycéennes, femmes aux foyers, cadres administratives ou associatives qui ont rehaussé la couleur rose, symbole de lutte contre le cancer du sein, cette course a connu un franc succès. Elle a été  encadrée par cent cinquante juges de course et organisateurs de la Ligue orientale d’athlétisme, de la délégation de l’éducation nationale ainsi que celle du ministère de la Jeunesse et des Sports et s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de sensibilisation et d’information mené depuis le 10 février 2007, date de la création de «Touche de guérison pour la lutte contre la maladie du cancer». Le sport par l’impact qu’il exerce sur les jeunes et la masse est devenu un  outil par excellence de sensibilisation et un catalyseur sur lequel viennent se greffer des actions nobles qui témoignent de l’importance que revêt  l’implication de tout le monde aux problèmes de santé publique a rapporté Sabah Chami Taibi, présidente de l’Association Touche de guérison.  
Afin d’atténuer les conséquences néfastes  causées par le cancer du sein qui touche plus de sept mille femmes chaque année au Maroc et vu  l’absence d’un programme organisé de dépistage sur le plan national, le travail qu’effectue l’Association Lalla Salma est d’une importance majeure. Et c’est dans le cadre de cette sensibilisation que  notre association vise à démontrer que le cancer n’est plus un tabou. Il est une maladie comme les autres qui a besoin de plus d’attention et d’engagement de la part de l’ensemble des  services concernés par la protection de la santé du citoyen, a ajouté Mme Chami.
On ne  participe pas à cette course pour la simple raison de remporter un prix mais surtout pour démontrer que toutes les femmes marocaines qu’elles soient jeunes ou âgées, doivent s’impliquer d’avantage dans toutes les actions qui visent à dépouiller les tabous  de leur fondement irrationnel, ont déclaré plusieurs lycéennes à ALM. Il y a des maladies qu’on ne peut éviter mais qu’on peut soigner si elles sont diagnostiquées précocement. C’est ce que l’association Touche de guérison tente de faire et c’est à toutes les filles d’expliquer cela à leurs mamans ou proches. De son côté, Mme Benbrahim, enseignante et mère de famille, a renchéri que ce type de cancer se développe surtout chez les femmes qui dépassent les quarante cinq ans d’où l’importance de la participation d’une centaine de mères et de femmes au foyer. Et d’ajouter que le plus important est de cibler les femmes concernées surtout que plusieurs meurent encore dans l’Oriental à cause de considérations qui n’ont rien à voir avec la gravité de cancer du sein.  C’est le cancer le plus fréquent chez la femme et qui mérite l’implication de tout le monde au niveau de la sensibilisation et du suivi notamment pour les femmes démunies.
Sur le plan technique c’est Imane Hettabe qui s’est imposée chez les minimes, de son côté, Khadra Ousra a remporté la course des cadettes ; alors que Saramandiji Lidi de l’Afrique centrale s’est imposée chez les juniors. Quant à la course des femmes âgées elle a été remportée par Aicha Lamsagued.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *