Plan d’action 2007 de L’Agence urbaine

Plan d’action 2007 de L’Agence urbaine

L’Agence urbaine de Marrakech (AUM) a présenté récemment son rapport d’activités pour l’exercice 2006 qui a connu notamment la réalisation de plusieurs projets et l’élaboration d’un nouveau code de l’urbanisme.
Durant l’année écoulée, cette agence a reçu quelque 8018 demandes, parmi lesquelles 6605 ont reçu un avis favorable, soit 82%. Les projets approuvés concernent, entre autres, des complexes résidentiels et touristiques. Parmi ces projets résidentiels et touristiques figurent le projet initié par le groupe Fadesa qui s’étale sur 258 ha, le projet «Les terrasses Bab Atlas « (80 ha), le complexe touristique « Samanh Country Club « (sur 282 ha) et une cité de 4 studios de cinéma située (sur 220 ha). Selon le Centre régional d’investissement de Marrakech, le montant prévisionnel d’investissement relatif à ces projets s’élève à plus de 41 milliards de dirhams, générant ainsi 37.000 emplois stables.
«2006 a été pour l’Agence urbaine de Marrakech, l’année de la réalisation de nombreux chantiers ouverts au cours des exercices précédents», affirme un responsable de l’AUM. Selon lui, l’AUM renforcera son budget d’équipement de 2007 par une enveloppe budgétaire de l’ordre de 15 millions de DH, destinée essentiellement à financer l’achat de terrain pour la construction de son siége et des études d’urbanisme. Il a également fait observer que le budget réservé aux études a augmenté de 60% par rapport à l’année 2006.
L’AUM compte aussi réaliser de nombreux projets au cours de l’année 2007 dont notamment plusieurs centres ruraux. Il s’agit des centres de «Timezgadouine», de «Afella Issen» et de «Tazidra» (commune de Timlilt). Ces centres ont pour objectif de préserver les zones agricoles et valoriser les potentialité naturelles et environnementales de la région. L’Agence compte également réaliser un plan de développement de la médina de Marrakech à l’horizon 2020. Le but escompté est la réalisation d’un projet fédérateur qui servirait de support à toute intervention dans la médina.
Dans le même cadre, l’Agence urbaine a prévu un plan, allant de 2007 à 2010, avec des budgets prévisionnels étalés sur une durée de trois ans (plus de 34 millions de DH, pour la première année, plus de 53 millions de DH pour la deuxième et plus de 39 millions pour la troisième année).
Le budget prévu pour l’année 2010 est de plus de 42 millions de DH. A l’instar de ses homologues dans les différentes régions du Royaume, cette agence constitue le fer de lance pour la mise en œuvre des programmes en matière de construction et de lotissement. L’action de cet établissement est appelée à être davantage renforcée en prévision des besoins annuels nouveaux, et conformément aux nouvelles orientations et stratégies arrêtées par le gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *