Plusieurs projets réalisés par l’USAID

Plusieurs projets réalisés par l’USAID

La directrice de l’USAID Monica Stein Olson, a effectué une visite les 7 et 8 mars dans la région Souss-Massa-Drâa. A cette occasion, elle a remis un lot de matériel de protection au Centre national de la lutte antacridienne  d’Aït Melloul. La responsable de l’agence américaine pour le développement a également visité le centre de santé de Tikiouine, le tribunal de commerce d’Agadir ainsi qu’une station de traitement des eaux domestiques de Drarga. Cette tournée dans la région a permis à la directrice de l‘USAID de fêter le 8 mars, Journée internationale de la femme, dans la coopérative féminine de production d’huile d’argan. Dans une ambiance de fête, les responsables de cette coopérative, créée et gérée par les femmes, ont donné des explications sur leur mode de production et exposé les problèmes auxquels elles se heurtent.
Depuis son implantation dans la région de Souss-Massa-Drâa à partir de 1960, l’USAID a lancé et accompagné plusieurs projets de développement socio-économique. Dans le secteur de la santé, cette agence a formé des gynécologues et des infirmières ainsi que quelques membres du personnel de la délégation  régionale du ministère de la Santé. La contribution de cette agence au développement de la région s’est également matérialisée par la création du premier centre régional de formation en insertion et retrait du dispositif intra-utérin (DIU). L’enseignement est, en effet, un champ favori de coopération pour cette agence américaine. L’un des principaux objectifs est d’élargir l’accès à un enseignement de bonne qualité et pertinent. Le programme concerne l’enseignement public dans les écoles primaires et les collèges, en ciblant tout particulièrement la population importante et croissante de jeunes, et surtout de filles, qui quittent l’école au niveau du collège ou plus tôt. Ce programme vise à augmenter le nombre de jeunes poursuivant leurs études jusqu’à la dernière année du lycée et au-delà. L’USAID  a mis en place également le projet MEG (Programme d’éducation pour les filles) qui a démarré dans la région en septembre 2000 et qui vise à soutenir les efforts du ministère de l’Education nationale tendant à augmenter le taux des filles rurales bénéficiant de l’éducation. En matière de formation, l’USAID collabore avec l’administration marocaine pour donner aux jeunes les compétences requises pour profiter des nouvelles possibilités d’emplois offertes par la libéralisation. Une attention particulière est portée à la formation aux métiers de l’agriculture et du secteur tertiaire, notamment le tourisme et les services employant les technologies informatiques. En partenariat avec des établissements de formation et des entreprises privées, l’USAID facilite l’organisation de «banques» et de salons de l’emploi, de stages, ainsi que le placement dans les entreprises. En outre, l’agence américaine œuvre dans le domaine de la gestion de l’eau. Elle a mis en place plusieurs projets dont notamment le projet de Drarga. Au Maroc, rappelle-t-on, l’USAID œuvre en faveur du développement économique et des valeurs démocratiques. Les programmes de l’USAID-Maroc pour 2004-2008 visent à appuyer le pays dans ses efforts pour se doter d’une économie plus ouverte, s’appuyant notamment sur des ressources humaines mieux formées. Ses actions concernent, entre autres, la croissance économique et la création d’emplois ainsi que  l’amélioration de l’enseignement et de la formation pour l’emploi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *