Pollution de la Moulouya : Les écologistes pointent du doigt une raffinerie de sucre

Pollution de la Moulouya  : Les écologistes pointent  du doigt une raffinerie de sucre

Les écologistes de l’Oriental mènent depuis plus d’une année des campagnes de sensibilisation à l’importance de la préservation des richesses naturelles de la Moulouya et sa biodiversité écologique au niveau de la ville de Zaio. De même, ils ne cessent de pointer du doigt l’usine qui produit du sucre. Ils avancent, à ce propos, que cette usine déverse des déchets polluants chimiques et des eaux usées résiduelles qui déciment plantes et poissons.
«Au moment où le dossier de la catastrophe écologique de la Moulouya qui date de 2011 est toujours entre les mains du tribunal pour statuer, nous avons le regret de porter à la connaissance du public et des décideurs au niveau des différents départements concernés que l’usine en question n’a pas tenu ses engagements consistant à ne rien déverser dans la Moulouya au cours de cette saison, comme il a été annoncé par l’Agence du bassin hydraulique de la Moulouya», c’est ce qu’explique le dernier communiqué des associations de protection de l’environnement relevant du collectif de l’Ecolo plate-forme du Maroc du Nord (Ecoloman), notamment l’Espace de solidarité et de coopération de l’Oriental (ESCO), l’Association Shems pour l’éducation, la citoyenneté et l’environnement de Ahfir et l’Association Homme et Environnement de Berkane (HEE).
Depuis le 10 juillet et sans interruption, font observer ces associations, il a été remarqué par les riverains que des polluants chimiques et des eaux usées résiduelles sont déversés dans l’oued Betha qui les ramène directement vers la Moulouya.
Une attitude en mesure de générer une deuxième catastrophe écologique au niveau de la Moulouya à l’instar de ce qui s’est passé la campagne précédente en 2011. «En conséquence nous demandons à toutes les autorités concernées par la protection de la Moulouya d’intervenir en toute urgence et de faire le nécessaire pour stopper cette pollution qui aura des impacts négatifs sur la biodiversité de la Moulouya et sur la santé publique des riverains et de leur cheptel ainsi que de leur production agricole», a déclaré Mohamed Benata, président de l’Espace de solidarité et de coopération de l’Oriental et coordinateur de l’Ecolo plate-forme du Maroc du Nord.
Selon plusieurs riverains de l’oued Betha, les polluants déversés dégagent de mauvaises odeurs qui nuisent beaucoup à leur santé. De même les eaux affectées ont provoqué la mort de six brebis qui ont bu de l’eau polluée de l’oued Betha car ils sont obligés de traverser ce oued pour aller s’abreuver sur l’autre rive où la Moulouya n’est pas polluée.
Pour alerter sur la gravité du cas, les écologistes ont sollicité l’intervention des autorités locales avec à leur tête le pacha de la ville de Zaio et le président de la commune de Ouled Settout. Suite à ces démarches, il a été décidé d’adresser une plainte aux autorités concernées, pour les aviser et réclamer leur intervention de façon urgente pour éviter une éventuelle catastrophe écologique comme celle de l’année passée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *