Pose du deuxième tronçon de l’émissaire marin

Amendis, filiale de Veolia environnement a procédé, jeudi 12 avril, à la pose du deuxième tronçon de l’émissaire marin, qui est d’une longueur de 572 mètres. Il est situé entre les points maritimes 720 et 1290. Ce tronçon est d’une longueur de 2,2 km et constitué de tuyaux en polyéthylène. «Ces tuyaux sont importés de la Norvège. Ils ont été amenés d’abord au nouveau port de Tanger-Med de manière à les équiper de cavaliers béton pour qu’ils puissent se tenir à une profondeur de 25 à 30 mètres.
Les travaux pour la réalisation de l’émissaire marin et de la station d’épuration devraient être achevés en été prochain», a précisé le directeur eau et assainissement (Exploitation de Tanger) d’Amendis, Jean-Luc Martin. Les tuyaux seront posés à une profondeur de 25 à 30 mètres. L’inspection visuelle de la position s’effectue à l’aide des plongeurs inspection vidéo (profils transversaux, profils longitudinaux…).
Par ailleurs, le projet de dépollution de la baie de Tanger prévoit la réalisation d’une station de traitement des eaux usées et un émissaire de 2,2 km qui rejettera des effluents, une fois traités, au large du détroit de Gibraltar. Sur le budget d’investissements contractuels de 3,7 milliards DH sur 25 ans de Amendis, près de la moitié est consacrée à l’assainissement, dont 600 millions engagés depuis 2002 pour la réalisation de ce projet. La construction de l’émissaire s’effectue en plusieurs étapes par la pose de cinq tronçons successifs qui nécessite de grands moyens maritimes, techniques et humains. Le premier tronçon de l’émissaire d’une longueur de 318 m a été posé le 12 mars dernier, un mois avant la pose de ce deuxième tronçon. Pour atteindre les 2,2 km, trois autres tronçons seront posés respectivement de 500, 305 et 340 mètres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *