Pour insuffler une nouvelle dynamique

Pour insuffler une nouvelle dynamique

C’est au Centre régional d’investissement de Laâyoune où se sont réunis un parterre d’hommes d’affaires, économistes et marocains établis à l’étranger pour discuter  des perspectives que promet la nouvelle ligne maritime raliant Laâyoune aux Iles Canaries. Une  ligne fort attendue par les hommes d’affaires des deux pays,  qui envisagent d’accroître leur coopération. Dans ce cadre, les intervenants ont indiqué que la ligne maritime commerciale et touristique entre dans le cadre  d’une coopération économique de cette partie du Maroc avec les Iles Canaries et témoigne des nouvelles possibilités qu’offre la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra.  En effet, cette ligne permettrait d’ouvrir aux provinces du Sud des horizons meilleurs sur les plans économique et commercial et ferait de cette ville un canal de flux d’investissements  pour les habitants du Sud. De surcroît, la ligne maritime Laâyoune- Iles Canaries vise, aux yeux des intervenants, à promouvoir le transport des marchandises par voie maritime  en vue de décongestionner le trafic, d’éviter les risques d’accidents et d’améliorer la circulation sur les routes. D’autant plus que cette ligne devrait faciliter et augmenter  les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Espagne et ouvrir la ville de Laâyoune aux acteurs économiques et touristiques canariens. Avec cette ligne, c’est le port de Laâyoune qui va centraliser les marchandises qui partent depuis le nord du Maroc  et celles qui proviennent du sud, pour les transborder jusqu’au port de Las Palmas, d’où elles seront embarquées envers la France, la Hollande et le Royaume-Uni. C’est la compagnie «Naviera Armas», basée aux Iles Canaries, qui assurera cette mission par le biais de son bateau «Volcan de Tejeda».  C’est un ferry polyvalent de 120 mètres de longueur et d’une capacité de 350 passagers. Il est à signaler que les manœuvres d’amarrage effectuées dans le port de Laâyoune  par un bateau de cette compagnie se sont bien déroulées. Au début, la desserte se fera une fois par semaine. Pour la première étape, il est prévu que le «Volcan de Tejeda» partira samedi soir du Port de Las Palmas pour arriver dimanche matin  à Laâyoune. Le trajet est d’une durée de 7 heures.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *