Pour la promotion du théâtre

Une cérémonie conviviale a été organisée mardi 27 mars dans un grand palace de Laâyoune au cours de laquelle l’accent a été mis sur la nécessité de développer le activités culturelles dans la région et particulièrement le théâtre.
Cette cérémonie présidée par Hamid Charia, gouverneur chargé du secrétariat général de la wilaya de Laâyoune, Boujdour, Sakia El Hamra, a permis aux participants de louer l’action déployée pour la promotion des arts dans la région où le volet culturel souffre encore de quelques problèmes.
Le théâtre national Mohammed V a participé à cette célébration en réservant à la ville de Laâyoune la première représentation de la pièce théâtrale «Anachba» du dramaturge marocain Ahmed Taïb Laâlaj. Les différents acteurs qui ont interprété cette pièce, avec l’art et la manière, ont tous exprimé leur joie d’être de la fête et de faire connaissance avec les membres des différentes troupes théâtrales de la région.
Ils ont saisi cette opportunité pour superviser des ateliers d’initiation à l’art théâtral au profit d’élèves et enseignants de plusieurs établissements scolaires . Ces ateliers de formation ont été organisés dans le cadre des journées de «L’école citoyenne» qu’abritait la ville de Laâyoune depuis le 21mars 2007 et qui se sont achevées mercredi 28 mars.
La Journée mondiale de théâtre a constitué également une opportunité propice pour engager une réflexion sur la situation de cet art dans les régions du Sud du Royaume particulièrement à Laâyoune qui compte trois compagnies théâtrales dont la plus célèbre et la plus active est la troupe «Odessa» qui a été créée en 2005. Ces trois troupes qui tentent avec les moyens de bord de combler ce vide en matière théâtrale, comptent adhérer au Syndicat national des professionnels de théâtre, pour que la ville de Laâyoune bénéfice de l’encadrement et de l’appui de ce syndicat.
«On souffre beaucoup de l’absence d’une salle de théâtreet du manque de l’appui financier. Notre seule ressource est la vente de nos pièces à la station régionale de la télévision de Laâyoune», confie à ALM, Abdelkader Atouife, patron de la troupe «Odessa» et lauréat de l’Ecole nationale des beaux-arts de Rabat. Il a fait remarquer que le théâtre, dans la région a connu une certaine amélioration et les artistes ont su adapter des pièces théâtrales internationales qu’ils ont présentées en hassani. Ils veulent également organiser des festivals de théâtre à caractère national et international, mais leur ambition se heurte à certains problèmes dont notamment l’absence d’un théâtre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *