Provinces du Sud : 740 ha d espaces verts créés

Provinces du Sud : 740 ha d espaces verts créés

Une attention particulière est accordée à l’installation des ceintures vertes autour des villes et la fixation des dunes. 

Selon le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, la superficie des espaces verts créés depuis 2005 dans les provinces du Sud s’élève à 740 ha. Les réalisations réussies enregistrées à proximité des villes de Laâyoune, de Dakhla et de Smara ont permis de contribuer à l’amélioration du cadre naturel de vie des populations.

Initié dans le cadre des efforts pour la lutte contre la désertification et la régénération de la plantation autochtone et le renforcement du caractère écotouristique de la région et ses choix de développement durable, ce projet nécessite un grand travail de préparation de sol, d’aménagement des trous, de choix et de plantation d’arbres, d’équipements en ouvrages de stockage d’eau et d’irrigation, de réalisation de clôture, et d’entretien pour assurer la survie des plantes dans cette zone dénudée et aux conditions naturelles hostiles. Les espèces plantées sont Prichardia Washingtonia, Accacia, Schinus, Prosopis et Laguenara.

La création de ces ceintures constitue une composante principale du Plan d’action national de lutte contre la désertification (PAN-LCD) tel que actualisé et adapté aux conditions spécifiques des provinces du Sud. 

L’autre intervention du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification se focalise sur la fixation des dunes dans l’objectif de protéger les infrastructures routières, les palmeraies et les agglomérations. Les réalisations dans les trois régions du Sud ont concerné depuis 2005 la fixation biologique et mécanique des dunes sur plus de 1.000 ha. Les traitements réalisés à Foum Loued au Sud-ouest de la ville de Laâyoune ont permis de fixer une nappe sablonneuse, d’atténuer l’agressivité des tempêtes de sable et de protéger l’infrastructure routière des coulées de sable. Le projet de fixation des dunes littorales, en cours d’exécution dans la ville de Tarfaya, constituera une action d’envergure et remarquable dans ce domaine.

Les conditions écologiques fragiles qui sévissent dans les régions sahariennes du Royaume, conjuguées avec la pression anthropique, marquées par l’accroissement démographique et le surpâturage sont autant de facteurs responsables de l’ensablement, phénomène qui constitue la manifestation ultime de la désertification.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *