Provinces du sud : Le tissu associatif se mobilise contre le VIH/sida

Provinces du sud : Le tissu associatif se  mobilise contre le VIH/sida

Une campagne de dépistage anonyme et gratuit du VIH/sida a été organisée du 13 au 20 mars au profit des marins et ouvriers de la région de Dakhla et Laâyoune et qui a eu pour objectif de faire bénéficier gratuitement la population de la région du dépistage du VIH, de manière volontaire et anonyme.
Initiée par l’Association de lutte contre le sida (ALCS) section de Laâyoune, en partenariat avec la délégation provinciale de la santé à Laâyoune, cette campagne qui a sillonné plusieurs villes du Sud marocain, en l’occurrence Laâyoune, Boujdour et Dakhla, a porté notamment sur la sensibilisation des jeunes et des femmes en particulier aux dangers de ce virus et à faciliter l’accès au diagnostic. Et durant laquelle une unité mobile a été mobilisée pour venir au chevet des populations visées, ainsi qu’un staff composé de médecins et des infirmiers formés en la matière en plus d’un encadrant pour faciliter la communication entre le staff médical et la population ciblée.
Selon Saleh Dahi, le président de la section locale de l’ALCS, cette campagne s’inscrit dans le cadre des orientations stratégiques nationales (2012-2016) de lutte contre le sida, ayant pour objectif de réduire de 50% les nouveaux cas séropositifs et de diminuer le danger de transmission du virus des femmes enceintes à leurs enfants. Et d’ajouter que cette campagne vise à promouvoir les services de dépistage précoce de cette pathologie, à travers une communication directe avec la tranche de la population la plus menacée, en l’occurrence les jeunes.
Plusieurs activités ont été organisées durant cette campagne, dont des rencontres avec des membres de l’entourage immédiat de personnes atteintes, afin de sensibiliser ces personnes aux bons comportements visant à soutenir psychologiquement et socialement les malades, en plus de leur prise en charge matérielle.
«Dans notre plan d’action on s’appuie sur les conseils et l’information pour éduquer les citoyens, notamment les jeunes, aux dangers de la maladie, aux méthodes de prévention et aux programmes de soutien, et ce pour faciliter l’accès généralisé aux services de prévention, de traitement, de prise en charge et de soutien en matière de VIH, et de réduire les nouveaux cas d’infection par le VIH», explique M. Dahi. Et d’ajouter que le dépistage reste le cheval de bataille de son association.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *