Provinces du Sud : Nomination de nouveaux responsables de Sûreté

Provinces du Sud : Nomination de nouveaux responsables de Sûreté

Dans le cadre de l’application de la politique de proximité adoptée par l’Etat pour rapprocher l’administration de la Sûreté, de nouvelles nominations ont été annoncées au sein des services de la Sûreté nationale (DGSN) dans les provinces du Sud. Ces nominations ont concerné trois responsables et qui ont été installés récemment dans leurs postes par Mohamed Dkhissi, le wali de la Sûreté nationale des trois régions de la zone Sud, lors de cérémonies officielles tenues à Laâyoune, Guelmim et Dakhla en présence des autorités publiques, élus, membres du Corcas, société civile et presse locale. Ainsi Said Mabrouk a été installé dans ses fonctions de chef du district de Guelmim en remplacement de Mohamed Rafik, muté à Mohammedia. Alors que le commissaire principal Hassan Ghfari a été nommé à la tête du district de Dakhla. Il occupait auparavant le poste de chef des Renseignements généraux à la préfecture de police de la ville d’El Jadida. Alors que Larbi Hariz, l’ancien chef de Sûreté à Dakhla et qui a accumulé plusieurs années de service dans cette ville, a été affecté au district de Témara. Alors qu’à la ville de Laâyoune le commissaire Mohamed Benamour a été nommé chef du district de cette ville à la place d’Abdelkrim Saîdi, nommé chef du district d’Inezgane Ait Melloul. Dans une allocution à cette occasion, Mohamed Dkhissi a souligné que la préservation de la sécurité est une responsabilité qui incombe à la société toute entière, d’où l’importance de l’implication des citoyens dans le maintien de la sécurité qui est un gage de quiétude, de stabilité, de développement et de progrès. M. Dkhissi a mis en avant les efforts déployés par les cadres et les employés de la Sûreté dans les provinces du Sud, leur esprit d’abnégation. Et il a appelé les nouveaux responsables à faire preuve de dialogue et de communication avec toutes les couches sociales et les associations de la société civile à travers tous les canaux possibles pour réaliser une coopération fructueuse et constructive avec les citoyens. Ces nominations interviennent dans le souci de préserver la sécurité du citoyen qui représente l’un des facteurs essentiels qui contribuent de manière significative au développement économique et social des provinces du Sud,
dans la mesure où la stabilité et la quiétude favorisent un climat propice à l’encouragement de l’investissement. Rappelons que les services de police de Laâyoune ont également doublé d’effort ces dernières semaines en vue de diminuer le taux de criminalité dans les différents quartiers de la ville, notamment après les rumeurs véhiculées par la propagande du Polisario faisant état de multiplication des cas d’agression et de vol.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *