Provinces du Sud : Préserver les ressources hydriques

Provinces du Sud : Préserver les ressources hydriques

Le siège de la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra a abrité, lundi 12 septembre à Laâyoune, la première session ordinaire du conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra-Oued Eddahab. Une séance tenue en présence des membres de ce conseil, des autorités locales et la société civile. A l’ordre du jour, figuraient l’approbation du projet du budget de l’Agence au titre de l’exercice 2011, le règlement intérieur de l’Agence, les plans d’action 2011 et la gestion des ressources hydriques à l’échelle du bassin qui regroupe les régions du sud marocain. Lors de cette session, Rachid Ghandi, directeur de l’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra, a souligné que le budget d’investissement de l’Agence pour le compte de l’année en cours est destiné notamment à la réalisation d’études générales et spécifiques, à l’évaluation des ressources en eau, à la conservation, la préservation et la protection des ressources en eau. Aussi est-il consacré à la prévention des inondations, la maintenance et l’entretien des biens du domaine public hydraulique, ainsi qu’au financement d’une série d’actions liées en particulier à la communication et à la sensibilisation des usagers du domaine public hydraulique. Et d’ajouter que plusieurs études sont lancées dans cette région pour fixer les quantités d’eau souterraine à exploiter par an pour répondre aux besoins de l’agriculture et aux besoins de la population en eau potable et protéger l’équilibre écologique de la nappe phréatique profonde. Quant au budget de l’Agence pour l’année 2011, il s’élève à 33 millions de dirhams, dont 31 millions concernent le budget d’investissement. Parallèlement, un bilan des activités de cette Agence, créée en 2009 en application des dispositions de la nouvelle loi sur l’eau pour assurer la gestion et la protection des ressources en eau et du domaine public hydraulique à l’échelle de la région, a été présenté lors de cette session. Les actions de ce bilan portent notamment sur la mise en œuvre d’une stratégie participative en collaboration avec les intervenants locaux dans la protection des ressources souterraines, ainsi que le renforcement des accords de partenariat, dont 11 sont actuellement en cours de réalisation, 5 pour la planification des ressources en eau et 6 pour la protection de l’environnement. Par ailleurs, l’Agence prépare également un plan directeur intégré pour le développement et la mobilisation des ressources hydriques, en fonction des ressources en eau (profondes et de surface) existantes, des besoins actuels et prospectifs en la matière. L’Agence a également lancé en 2010 une étude pour définir les priorités en matière d’aménagement des ressources en eau à court, moyen et long termes et proposer des scénarios de développement des ressources en eau dans toute la zone du Sud connue pour la rareté des précipitations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *