Rabat : Adapter le Code de la famille aux MRE

Le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, Mohamed Ameur a mis l’accent, lundi à Rabat, sur l’importance des mécanismes d’accompagnement juridique pour l’application du Code de la famille à la communauté marocaine résidant à l’étranger.
Cette rencontre a été organisée par le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, en partenariat avec le ministère de la Justice. Elle a choisi pour thème «Le Code de la famille à l’épreuve de son application aux Marocains de l’étranger». A cette occasion, M. Ameur a souligné que ce code constitue l’une des réformes les plus importantes accomplies sous le règne de SM le Roi Mohammed VI. Et d’ajouter que son application aux MRE nécessite de prendre en considération les données socio-économiques et politiques des différents pays d’accueil.
Cette rencontre s’assigne pour objectif d’axer la réflexion sur des mesures pratiques et réalistes permettant à la femme émigrée et à ses enfants de bénéficier des réformes du Code de la famille. Cela vise à préserver l’équilibre des familles marocaines établies à l’étranger, a noté le ministre. Il a, aussi, insisté sur le rôle de son ministère dans l’accompagnement des MRE en situation difficile et sa contribution au renforcement de la confiance entre les MRE et le gouvernement marocain. Et de souligner la nécessité de hisser le dossier de la communauté marocaine résidant à l’étranger au rang des grands chantiers engagés au Maroc. Pour sa part, et dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère de la Justice, Mohamed Lididi, le ministre de la Justice, Abdelouahed Radi a indiqué que cette journée d’études est l’occasion pour identifier les problèmes que vit cette communauté. Elle tend également à informer sur les efforts déployés par le gouvernement pour rechercher les solutions idoines. Ceci en faisant remarquer que le Code de la famille constitue l’un des rares textes juridiques comprenant des articles dédiés à certaines questions relatives aux MRE. Le Code de la famille est venu consolider les constantes et les acquis tout en se mettant au diapason des normes internationales en vigueur, a-t-il affirmé. En outre, il a fait part de la détermination du ministère de la Justice à trouver des solutions aux problèmes des MRE tout en prenant en considération les spécificités des pays d’accueil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *