Ramadan, mois de ferveur spirituelle

Ramadan, mois de ferveur spirituelle

La célébration du mois sacré du Ramadan dans les provinces du Sud est liée à un nombre de rites religieux et de coutumes sociales, dont certains demeurent enracinés, reflétant ainsi l’authenticité du patrimoine local. Outre la forte affluence des fidèles vers les mosquées pour accomplir les prières, le mois de Ramadan dans les provinces du Sud se caractérise également par les veillées religieuses pour la récitation du Saint Coran et des panégyriques du Prophète dans une ambiance de recueillement et de piété. Ce mois de piété et de solidarité revêt aussi un caractère social, dans la mesure où des familles entières se réunissent, dans une ambiance de joie et de convivialité, autour du traditionnel thé sahraoui, une belle occasion pour raffermir leurs liens et renouer avec des us et coutumes ancestraux. Pour une bonne partie de la gent féminine, ce mois offre l’occasion de se réunir dans la soirée autour du jeu populaire appelé Sig qui se déroule généralement sur un amas de sable d’une hauteur de 60 centimètres et ayant la forme d’une bosse de chameau présentant deux versants opposés (appelé Libra).
Le Sig se joue au moyen de Sigat, bâtonnets de 30 à 40 centimètres de longueur, au nombre de 8 et aux facettes colorées et avec des parties arrières lisses et monocolores, ainsi que des cailloux, le tout sur fond de joutes orales entre les deux équipes en compétition. Autre aspect saillant et prédominant du Ramadan dans ces provinces est cette omniprésence de l’animation nocturne à l’intérieur des foyers comme dans les nombreuses artères et sur les places publiques, créant ainsi une ambiance conviviale et chaleureuse qui atteste du grand respect que vouent tous les Marocains au mois sacré de Ramadan.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *