Ramsa d Agadir : Des investissements dans le secteur de l eau et l assainissement liquide

Ramsa d Agadir : Des investissements dans le secteur de l eau et l assainissement liquide

Après une trentaine d’années d’existence, la Ramsa (Régie autonome multiservices d’Agadir) a multiplié ses investissements dans les deux secteurs-clefs de l’eau potable et l’assainissement liquide. En effet, les réalisations obtenues au cours de ces dernières années ont permis non seulement d’optimiser la gestion et le contrôle de la configuration spatiale du Grand Agadir, qui totalise un réseau linéaire de 1.993 m3 de conduites, mais aussi de mettre en place un système d’information géographique (SIG). Ce système, dont le coût s’est élevé à 1.400.000 DH, est doté d’une technologie qui permet de se renseigner sur les travaux de maintenance curative tout en gérant les interventions de maintenance planifiées et en programmant les interventions préventives sur les appareils du réseau et le réseau des conduites d’eau. Ainsi, la capacité de stockage de l’agglomération du Grand Agadir est passée de 15.800 m3 en 1983 à 111.500 m3 en 2011, permettant une autonomie de distribution de 25 heures, et cela grâce aux 19 réservoirs répartis sur les différents secteurs de la région. Ceci étant, la modernisation des outils de gestion a également été l’un des créneaux d’investissements. Notons qu’elle s’est dotée d’un système de télégestion Bureau central de conduite (BCC) des installations d’eau potable et d’assainissement liquide. Ainsi, les opérateurs de la Régie suivent en temps réel le fonctionnement des installations de la Ramsa (réservoirs, conduites, réseaux…) depuis la salle de contrôle. Ce système inauguré en 2008 s’est vu allouer un budget de 24.000.000 DH. Par ailleurs, et en attendant la généralisation de l’accès à l’eau prévue pour 2013, le taux de branchement en eau potable a connu une augmentation conséquente en passant de 76% en 2003 à 97% en 2011. Le nombre de clients au 31-12-2011, toutes catégories confondues, est de 189.520 clients. Il est à rappeler que le montant des investissements entre 2006 et 2011 est de 330 millions DH, soit 56 millions DH par an. Le secteur de l’assainissement liquide a également connu de grands investissements. Le Plan directeur d’assainissement du Grand Agadir a évalué le montant global des investissements à 2.463,06 milliards DH. Soulignons que le système de collecte des eaux usées est majoritairement de type unitaire et fonctionne en mode gravitaire à l’exception du secteur touristique et balnéaire situé en bordure de la plage d’Agadir qui est desservi par un réseau de type séparatif équipé de stations de pompage relevant des eaux usées vers le collecteur principal de la ville. Ainsi, une 1ère tranche (1998-2007) d’un montant de 828 millions DH, a été réalisée, la deuxième tranche (2008-2015) est d’un montant de 1.612,76 millions DH et en cours de réalisation. Par ailleurs, l’un des grands projets de la Ramsa consiste en un projet de réalisation d’un traitement tertiaire de désinfection des eaux épurées produites par la Step. Ce projet permettra de garantir la qualité requise, notamment en termes bactériologiques, des eaux épurées en vue d’une réutilisation saine pour l’arrosage des espaces verts et des golfs répondant aux normes en vigueur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *