Saïdia : Chouchouter les touristes en basse saison

Saïdia : Chouchouter les touristes en basse saison

L’animation de la station balnéaire de Saïdia est une condition sine qua non de l’attractivité de la ville dans son rôle de locomotive de développement régional. La beauté de sa plage, la panoplie de sa gamme hôtelière, sa marina et ses golfs ne suffisent plus et toutes ces richesses nécessitent d’être encouragées par une animation ciblée, à valeur attractive. «Aujourd’hui, la concurrence est telle que les destinations qui ne proposent pas d’activités festives, ludiques, culturelles ou sportives, sont négligées par les touristes au profit de destinations mieux organisées», notent les professionnels récemment réunis au Conseil régional du tourisme de Berkane, pour y proposer des alternatives à la disette de basse saison que connaît Saïdia en automne et en hiver. «C’est anormal pour le fleuron du Plan Azur», s’inquiètent ceux qui sont venus trouver des solutions à cette situation. «La mise en place d’une stratégie d’animation suppose au préalable que les décideurs publics et territoriaux soient conscients de la gravité de la situation. L’animation devra trouver sa place dans un «projet du territoire touristique» avec une tradition d’accueil adaptée aux pics de fréquentation touristique», avance Mohammed Melhaoui, universitaire et chercheur en la matière. Conscients de l’importance de cette animation à longueur d’année, plusieurs professionnels de la perle bleue ambitionnent de remédier à cette baisse fréquentation hivernale de la station méditerranéenne qui porte préjudice au Plan Azur. Ceci dit, pour qu’une animation attire le plus grand nombre, elle nécessite du savoir-faire, de l’originalité, des traditions locales et de l’authenticité culturelle, tout en assurant un hôte de qualité. Pour relever ce challenge, Saïdia possède déjà de nombreux atouts, notamment son emplacement géographique, qui lui confère la possibilité de développer une animation destinée aux touristes des marchés émetteurs. «Les acteurs et décideurs devraient formuler un programme avec une vision globale de l’animation sur la station tout au long de l’année, et pour cela, une réflexion commune associant collectivités, acteurs touristiques privés et monde associatif est nécessaire», estime pour sa part Youssef Zaki, président du CRT de la province de Berkane. De leur côté, les visiteurs de Saïdia proposent aux acteurs locaux et aux hôtels classés de s’impliquer dans une approche plus valorisante de leur station balnéaire pour leur donner envie de revenir. Les alternatives sont possibles puisque la perle bleue se trouve à quelques kilomètres des montagnes des Beni Znassen, offrant ainsi la possibilité de programmer des circuits écologiques, en partenariat avec des associations de randonneurs. De leur côté, les excursions et balades nautiques en mer de Saïdia, à Cap de l’eau puis vers les Trois Fourches dans la province de Nador sont envoûtantes. Il est également possible de proposer des circuits « grande nature», à destination des provinces de Jerrada et de Figuig. De même, l’animation urbaine peut prendre diverses formes : défilés, brocantes, concours, promenades à cheval, à dromadaire ou en petit train, etc. La programmation de concerts tout au long de l’année est une autre solution, au même titre que la présentation de pièces de théâtre, d’expositions ou de spectacles comme des fantasias ou des défilés de costumes traditionnels, outre des visites de lieux historiques comme l’ancienne médina d’Oujda. Pour finir, l’animation sportive a aussi ses adeptes que la région peut attirer en organisant des compétition nationales et/ou internationales de jet-ski, de voilier, de tennis, etc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *