Saidia : La CGEM étudie les opportunités d’investissement dans l’Oriental

Saidia : La CGEM étudie les opportunités d’investissement dans l’Oriental

Dans le but d’aller à la rencontre des opérateurs économiques locaux, les écouter et leur détailler la nouvelle stratégie préconisée par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) en matière d’accompagnement, de lancement de nouveaux projets, ainsi que du suivi des actions entreprises, la CGEM-section de l’Oriental a regroupé une centaine d’opérateurs économiques, hommes d’affaires, industriels, représentants de la diaspora marocaine à l’étranger et responsables territoriaux pour optimiser les choix à opérer dans le cadre de la nouvelle vision 2020 de la CGEM.
Une vision détaillée lors des différentes interventions plénières ou débattue lors des quatre panels animés à cette occasion et qui ont traité de «La vision agro-industrielle régionale», «Les sites industriels de la région», «La vision touristique de la région» et «Les mesures d’accompagnement en faveur de la diaspora». Intervenant à cette occasion, Mohamed Horani, président de la CGEM, a exposé dans le détail la vision 2020 de la CGEM, notamment pour ce qui est de sa déclinaison régionale. Il a, à cet effet, focalisé sur l’importance d’une bonne gouvernance locale et sur la nécessité de doter chaque région d’une vision intégrée par rapport à l’ensemble des stratégies nationales. Il a aussi souligné qu’il est grand temps de réduire la disparité de la richesse et les écarts actuels des revenus entre les régions tout en rappelant aux opérateurs locaux qu’ils peuvent contribuer efficacement aux chantiers initiés par la CGEM afin d’assurer au pays un développement économique harmonieux et social durable. «L’organisation de cette escale de la CGEM au niveau de l’Oriental stipule de présenter les opportunités d’investissement au niveau de la région à travers la vision stratégique 2020, le plan vert régional et le climat des affaires tel qu’il est explicité par deux études réalisées à cet effet», a déclaré à ALM Abdelkarim Mehdi, président de la CGEM- Oriental. Au fait, ces Assises ont permis de consolider l’attractivité de la région et ont sensibilisé aux réelles opportunités d’investissement qu’offre la région. Elles ont aussi permis de présenter ce qui a été réalisé par l’Etat et les pouvoirs publics en termes d’infrastructures et de plates-formes industrielles. C’est le cas du technopôle d’Oujda, l’agropole de Berkane et du parc de Salouane en tant que site d’accueil. En parallèle aux débats engendrés par les différents exposés présentés lors de la première journée, le dimanche a été consacré aux visites des chantiers structurants tels que la station thermo-solaire de Ain Bani Mathar, l’autoroute Oujda-Fès, les aéroports et la nouvelle station touristique de la Marchica. Des visites de terrains qui ont permis aux différents opérateurs économiques d’avoir une idée claire sur l’état d’avancement des chantiers que connaît l’Oriental, d’avoir plus de visibilité pour pouvoir investir et de s’assurer de la date du lancement, de livraison et des prix concurrentiels proposés par ces sites.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *