Saïdia : La production intégrée 2011 au service de la compétitivité

Saïdia  : La production intégrée 2011 au service de la compétitivité

180 spécialistes et chercheurs de renommée internationale ont passé au peigne fin durant trois jours (19 au 21 octobre) à Saïdia quinze thématiques se rapportant aux innovations dans le génie industriel et spécialement en conception et production intégrées. Ils étaient conviés à ces journées par l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA) de l’Université Mohammed Ier d’Oujda, l’Institut français de mécanique appliquée, les arts et métiers Paris/Tech et la Supméca de Paris. Le choix de la thématique «Conception et production intégrées» est en adéquation avec la nouvelle conception d’innovation et de recherche scientifique insufflée par l’Université Mohammed Ier d’Oujda. Il stipule aussi d’assurer des bases solides au développement industriel que connaît la région. Une thématique qui concerne en somme tout ce qui est innovation et conception des produits nouveaux pour que les entreprises locales soient compétitives et de surcroît intégrent facilement le marché international. Des journées animées par des chercheurs et experts qui ont délibéré sur de nouvelles techniques de la production industrielle qui est le nerf de toute entreprise innovante, et tout ce qui est fonction support concernant la logistique, la maintenance, la qualité, la sécurité et l’environnement. Des atouts qui permettraient à l’entreprise de développer un produit correct et compétitif sur le plan prix/qualité. Les quinze thématiques débattues au cours de ces journées se rapportent aux outils et méthodologies de conception de produits, l’éco-conception, tolérancement, contrôle et mesure, modélisation des connaissances, conception intégrée et systèmes d’information produit, filière numérique – prototypage et fabrication rapides, méthodologie de conception des systèmes de production, planification de la production et ordonnancement, sûreté de fonctionnement des systèmes industriels, ingénierie de la qualité et de la maintenance, procédés de production, usine numérique et PLM, mécatronique (conception et production), l’application et vécus industriels sur ces thèmes. «Pour accompagner les mutations technologiques et innovantes, le Maroc développe plusieurs projets économiques couvrant l’industrie, l’agriculture, les énergies renouvelables. Il ambitionne d’être en mesure de faire accompagner cet élan par la qualité de ses ressources humaines qui suivent de près toutes les innovations dans le domaine de la recherche scientifique», a expliqué Abdelaziz Sadok, président de l’UMP lors de l’ouverture de ces journées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *