Session régionale du Parlement de l’enfant

«Cette session est réservée à des enfants nouvellement retenus pour siéger au Parlement de l’enfant pour le mandat 2007 – 2009. C’est la troisième session organisée au niveau des régions après celles de Marrakech et de Meknès. Ces enfants ont bénéficié d’une formation et débattu des techniques qui les amèneront à cibler leurs besoins et peaufiner leurs doléances», a expliqué à ALM Saïd Raji, directeur exécutif de l’Observatoire national des droits de l`enfant (ONDE). Il a indiqué que les encadreurs n’ont rien ménagé pour renforcer les capacités réceptives de ces jeunes afin de les impliquer dans le plan d’action nationale. Ces assises régionales ont également constitué une occasion propice pour qu’ils se préparent à la prochaine session nationale prévue en mai prochain à Bouznika. «L’objectif escompté, a-t-il martelé, est de poser des questions pertinentes pour interpeller les décideurs politiques».
L’ONDE n’est autre que le congrès national des droits de l’enfant regroupant toutes les forces vives de la nation agissantes dans le domaine de l’enfance. L’ONDE travaille sur différents chantiers qui visent l’implication et la mise en œuvre de la convention internationale sur le droit de l’Enfant au niveau des systèmes judiciaire, éducatif et associatif. De son côté Amine Mehdaoui, membre du jury du Parlement de l’enfant, a indiqué que  ce Parlement «est le symbole même de la démocratie au Maroc» avec des enfants capables de représenter leurs homologues et d’utiliser leurs voix à bon escient pour améliorer la situation de l’enfant. «On remarque qu’il y’a un suivi et une participation à plusieurs forums pour exécuter nos requêtes et recommandations. Nous sommes ici en tant que membres du jury pour aider les nouveaux parlementaires à maîtriser les techniques de travail en commission et en coulisses», a-t-il conclu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *