Six circuits touristiques pour faire découvrir la médina

Six circuits touristiques pour faire découvrir la médina

La présentation de ce projet à travers des panneaux d’information sur les six nouveaux itinéraires touristiques intra-muros a eu lieu, vendredi 3 février, au musée de la Kasbah de Tanger. Selon Abdelaziz El Idrissi, délégué de la culture à Tanger, le but de ce projet qui vient d’être finalisé est de redonner vie aux quartiers que traversent ces circuits touristiques. «La réalisation de ce projet qui a duré presque un an vise à enrichir les circuits déjà existants par d’autres itinéraires touristiques faciles et accessibles à l’intérieur de la ville», explique-t-il. Financé par le programme Euromed Heritage 4, ce projet est réalisé grâce à une convention entre le ministère de la culture, le musée de la Kasbah et l’ONG italienne COSPE, et avec le soutien de la ville et l’arrondissement Tanger-Médina. Encadré par une équipe composée de spécialistes et chercheurs, «ce projet comporte dix panneaux signalétiques dont six donnent un schéma et une présentation de ces nouveaux circuits touristiques nouvellement créés. Les quatre autres présentent le plan général de la ville de Tanger», précise M. El Idrissi.
Par ailleurs, le premier circuit intra-muros englobe les quartiers de la Kasbah, qui se présente sous forme d’une ancienne forteresse avec ses monuments historiques tels que le prestigieux Palais du Sultan «Dar El Makhzen». Les visiteurs sont invités à découvrir une autre partie historique de Tanger à travers le deuxième itinéraire touristique Oued Ahardan, permettant de faire le tour des anciennes ruelles situées entre la Kasbah et le Petit Socco. Le projet comporte le circuit Souk Dakhel (Petit Socco), qui est l’un des sites historiques les plus dynamiques de la ville. Ce circuit permet de découvrir d’anciens édifices qui retracent l’histoire de Tanger dont la Grande Mosquée, qui a abrité pendant l’ère romaine un temple. Les musulmans y construisirent un lieu de culte avant d’être transformé en église par les Portugais. Cet édifice a été changé en 1684 en mosquée, et ce après la défaite anglaise. Le quatrième circuit Beni Idder mène les visiteurs vers d’autres anciens quartiers où se trouve à titre d’exemple la Légation américaine, qui fut le consulat d’Amérique et dont l’architecture originelle date du 18ème siècle. Le cinquième itinéraire touristique intra-muros fait découvrir le site historique Dar Baroud avec son célèbre borj, qui porte le même nom. Et enfin, le sixième circuit des remparts historiques date de l’époque des Portugais. Ces anciennes murailles de la médina ont été reconstruites et consolidées, entre 1661 et 1684, par les Anglais, puis restaurées par les Sultans alaouites, qui font ériger des fortifications.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *